Menu
Test blu-ray

Butterfly Kiss

BLU-RAY - Région B
Outplay
Parution : 5 / 9 / 2017

Image

Outplay Films, éditeur spécialisé dans le film gay et lesbien, sort aujourd'hui cette première oeuvre du réalisateur Michael Winterbottom, présentée pour la première fois au monde en Blu-ray (et pour la première fois en France en DVD). Cette absence sur support HD s'explique sans doute parce qu'il n'existe pas de restauration récente du film : Outplay utilise ici une master ancien et techniquement bien daté, au rendu général très doux, avec un trait qui manque singulièrement de finesse et un niveau de détail très en deçà du minimum requis en 2017. La restauration s'est limitée à un report du film en HD (à partir d'une copie en assez bon état, c'est déjà ça) auquel il n'a pas été appliqué de nettoyage supplémentaire : des points blancs, noirs, des poussières et des taches parsèment régulièrement le film. La colorimétrie est honnête, les contrastes sont bien équilibrés et un léger grain épais texture le tout, sans avoir été gommé.

Son

Le film n'ayant sans doute été proposé qu'en VO lors de sa sortie française, l'unique piste en DTS stéréo est très convenable. Sans souffle ou impuretés, avec des dialogues clairs et des ambiances assez bien restituées, elle offre une bonne dynamique, sans saturations, mais reste dans une certaine sobriété, évite les effets prononcés.

Suppléments

Comme pour Equus, Outplay Films a choyé l'édition Blu-ray de Butterfly Kiss avec un très beau visuel, présenté dans un digipack cartonné contenant le Blu-ray et le DVD du film. On trouve également un livret avec une interview du réalisateur Michael Winterbottom menée par Michel Ciment et Yann Tobin pour le magazine Positif, en décembre 1996. Le réalisateur, dont c'était le premier long métrage de cinéma, y présente son parcours (notamment pour la télévision), sa passion pour Ingmar Bergman et raconte le projet de Butterfly Kiss, de l'écriture du scénario au casting des deux comédiennes au "passionnant contraste".

You & Me : Amour et marginalité (31 min - 1080i)
Le critique, historien et professeur de cinéma Yann Tobin (alias N.T. Binh), intarissable, développe une fine analyse de Butterfly Kiss, "un film coup de poing". Prévenant d'une oeuvre "peu séduisante", "profondément humaniste mais politiquement incorrecte" qui demandera une "disponibilité au spectateur", Tobin admire ce film d'une grande liberté, "qui ose énormément" et "vous fait aimer des choses peu aimables". Il évoque bien sûr Michael Winterbottom, son parcours dans une période de renaissance du cinéma britannique, la façon dont sa mise en scène évite toute fascination et tout rejet pour ces actes horribles, comment cet "immense directeur d'acteurs" est aidé par les performances d'Amanda Plummer et Saskia Reeves dont la "rencontre électrique" symbolise "deux facettes d'une personnage qui pourrait être vous et moi"Il parle enfin de l'aspect social, la peinture d'une Angleterre contemporaine "reflet des tourments intérieurs des personnages".

Bande-annonce (1 min 22 - 1080i)

En savoir plus

Taille du Disque : 24 060 670 737 bytes
Taille du Film : 18 873 378 816 bytes
Durée : 1:27:51.307
Total Bitrate: 28,64 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24993 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2089 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 32,420 kbps
Subtitle: French / 34,727 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 5 septembre 2017