Menu
Test blu-ray

Bravados

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 10 / 8 / 2020

Image

Bravados est proposé ici dans un transfert 2K relativement récent et qui possède toutes les qualités d'un DCP de bonne facture. La définition est excellente, les éléments chimiques sont en très bon état. Les plans dupliqués avant et après les fondus enchaînés ont été raccourcis au maximum, ce qui rend l'ensemble plus homogène en termes de texture et de piqué. Le grain semblant peu altéré sur l'ensemble du long métrage. Précédemment, le film avait été édité en DVD en 2005 par la Fox, qui proposait un master au cadrage moins aéré et surtout à la définition anémique. C'est le l'objet de notre premier comparatif ci-dessous :

Comparatif 1 Comparatif 2 Comparatif 3 Comparatif 4 Comparatif 5

D'une manière générale, les magnifiques extérieurs profitent grandement de plans larges beaucoup plus détaillés. Seules les scènes nocturnes semblent manquer de précision dans les basses lumières (comparatif 5), la saturation chromatique paraît également excessivement poussée. La compression AVC est perfectible, on sent quelques accrocs en basse lumière et le grain pixellise dans les hautes lumières. Néanmoins, l'ensemble reste bien plus digeste que le pauvre encodage Mpeg2 offert par le DVD de 2005.

Son

Deux mixages sont proposés pour la version originale, l'un en stéréo et l'autre en 5.0. A l'origine, le film était projeté en salle en 4.0 avec un canal surround mono. Donc le mixage multicanal n'est pas forcément le moins pertinent, il est techniquement très bon proposant une ouverture sonore sans fantaisie. La précision et la dynamique font plaisir à entendre, avec des dialogues clairs et précis. La version française d'époque est d'un bon niveau technique.

Suppléments

Présentation par Jean-François Giré (15 min - HD)
C'est donc à Jean-François Giré que revient la lourde tâche de remplacer Bertrand Tavernier (momentanément on espère) pour la traditionnelle présentation. Monteur de formation et spécialiste du western italien, Jean-François Giré nous sensibilise sur l'aspect religieux toujours prépondérant dans le cinéma de Henry King, la rédemption et la vengeance dominent la thématique de Bravados. Henry Silva et Lee Van Cleef, comédiens que l'on vit beaucoup dans le cinéma européen, occupent naturellement une place importante dans cette présentation. L'utilisation de décors à l'aspect tourmenté et une utilisation très judicieuse du Cinémascope sont  les aspects formels du film que Giré semble avoir retenus pour nous vanter les qualité de cinéaste de King. Une présentation sans prétention qui parvient à retenir notre attention.

Présentation par Patrick Brion (10 min - HD)
Comme à son habitude, Patrick Brion ouvre sa présentation en replaçant Bravados dans le contexte de l'année de sa réalisation ; en 1958, le western aborde de nouveaux thèmes avec Le Gaucher d'Arthur Penn ou L'Homme de l'Ouest d'Anthony Mann. Pour Brion, le film de Henry King est à rapprocher de ceux-là car son sujet reste ambitieux. Il nous explique que le cinéaste n'était pas satisfait de la fin et demanda une réécriture qui aboutira à cette idée originale et novatrice de vengeance ratée. Puis il aborde la collaboration entre King et Gregory Peck qu'il qualifie d'osmose cinématographique exceptionnelle ; Patrick Brion a également longuement évoqué cette collaboration dans les suppléments de La Cible humaine éditée en juin dernier par Sidonis. Puis il termine en signalant la présence surprenante au casting de Joe DeRita (l'un des trois Stooges) dans le rôle du faux bourreau.

Joe Dante parle du film (2 min - HD avec upscale)
En deux minutes, Joe Dante parvient à contextualiser le western au cinéma à la fin des années 50, fortement concurrencé par les nombreuses séries télévisées visant un public adolescent. Le cinéma, lui, doit changer sa manière d'aborder le genre avec des sujets plus adultes. Ainsi pour Joe Dante les personnages les plus intéressants du film sont les bad guys interprétés par Stephen Boyd, Lee Van Cleef et Henry Silva. Mais son jugement est plus sévère pour Joan Collins qu'il considère être une erreur de casting. C'est bien mais c'est trop court !

Interview de Joan Collins (4 min - HD)
Dans ce document assez récent et ultra kitsch, Joan Collins (tirée à quatre épingles façon Brazil) raconte son manque d'expérience dans les pratiques équestres et sa frayeur lors du tournage de la scène de chevauchée au galop au bord d'un précipice dans Bravados.

Première US (47 sec - SD)
Très courtes images d'archives de la soirée de gala lors de la première projection de Bravados

Bande-annonce originale ( 2 min - SD)
Présentée par Gregory Peck en personne.

Diaporama (6 min - HD)
Impressionnant document qui regroupe plus d'une centaine d'affiches et de photos promotionnelles d'époque avec une qualité de reproduction remarquable.

Livret de 90 pages : Les icônes du western : Gregory Peck
Ce livre rédigé par Marc Toullec est constitué d'un prologue de deux pages, une sorte de rapide biographie présentant Gregory Peck comme un comédien exigeant avec les sujets qu'il tourne, ceux-ci devant développer de préférence des thèmes compatibles avec ses idées progressistes. Puis le livre décrit les 12 westerns interprétés par le grand comédien, depuis Duel au soleil de King Vidor jusqu'à Old Gringo réalisé par Luis Puenzo en 1988. Chaque film se voit consacrer trois pages environ, l'ensemble est de facture assez classique. Il s'agit plus d'un recueil d'anecdotes que le fruit d'une analyse profonde, mais l'évocation de certains westerns des années 70 aujourd'hui un peu oubliés peut engendrer un certain intérêt, comme par exemple Un colt pour une corde de Ted Kotcheff.

En savoir plus

Disc Label: BRAVADOS
Disc Size: 36,250,696,824 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 27,339,896,832 bytes
Length: 1:37:47.903
Total Bitrate: 37.27 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29757 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1984 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1570 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.0 / 48 kHz /  1626 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 1.166 kbps
Subtitle: French / 19.516 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 4 septembre 2020