Menu
Test blu-ray

Black Journal

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 19 / 11 / 2019

Image

Rimini s'écarte momentanément du cinéma américain avec cette rareté italienne signée Mauro Bolognini, dont un Blu-ray était déjà sorti aux Etats-Unis en 2016, chez Twilight Time. Le master est rigoureusement le même, issu d'une restauration tout à fait correcte dont il faut tout de même souligner la douceur. Rien de tout à fait anormal puisque le film a été photographié avec force filtres par Armando Nannuzzi, ce que ne compense pas un scan HD un peu limité dans son niveau de détail. Le piqué reste cependant palpable, avec une texture argentique bien présente et non lissée. Le matériel photochimique en assez bon état n'a pas bénéficié d'un nettoyage numérique complémentaire : il persiste quelques traces du temps ponctuelles (rayures, taches ou points blancs, plutôt rares), les images étant assez stables dans l'ensemble. L'étalonnage respecte la photographie d'origine, avec une faible saturation générale, des visages assez clairs et des noirs équilibrés. Histoire d'être complets, on relèvera quelques soucis d'encodage, négligeables parce que très rares, mais quand même bien visibles (autour de 1h27, 1h32, 1h35 - cf. les trois dernières captures de notre galerie). Des conditions de visionnage tout à fait recommandables, en tout cas.

Son

La version originale italienne, entièrement post-synchronisée, est honnêtement restituée. Les voix sont claires, mais légèrement saturées et avec quelques sifflantes. Le mixage paraît assez naturel entre les ambiances et la musique. On ne note aucun souffle disgracieux. La version française est aussi d'un bon niveau, très bien nettoyée également, sans souffle ou traces d'usure marquées, mais avec un mixage qui diffère parfois légèrement (changements d'ambiances, tonalité musicale accélérée sur le générique de fin en français). Black Journal est présenté dans sa version intégrale, plus longue d'une vingtaine de minutes par rapport au montage sorti en salles en France, à l'époque. Les passages non doublés sont présentés en version originale sous-titrée. On remarquera également plusieurs coquilles dans les sous-titres...

Suppléments


Biscuits et savon (29 min - 1080p)
Une rencontre avec Daniele Nannunzzi qui a travaillé sur Black Journal aux côtés de son père, le directeur de la photographie Armando Nannuzzi. Il évoque d'abord les débuts de son père, débarqué à Cinecittà à l'âge de 14 ans, les souvenirs d'enfance avec "tonton Mauro" avec qui il collaborera plus tard, et son travail nécessitant de fortes capacité de symbiose et d'adaptation avec le réalisateur. Il raconte surtout le tournage de Gran bollito, une comédie noire jamais vraiment sérieuse, avec des "touches de folie". Il se souvient de l'immense professionnalisme de Shelley Winters, "sanguine" comme une Italienne, les décors démesurés et surdimensionnés de Danilo Donati et parle un peu de Cianciulli, personnage qui inspira le film et dont on voit même quelques images. Soulignons d'ailleurs le beau travail d'illustration de ce module produit par Freak-O-rama.

Entretien avec René Marx (29 min - 1080i)
Le rédacteur en chef adjoint à l'Avant-Scène Cinéma, et spécialiste du cinéma italien, revient sur la carrière longue et "chaotique" de Mauro Bolognini, et sur Gran bollito, un "film tout à fait surprenant" par l'audace des acteurs transformés en femme. Il évoque le parcours de Shelley Winters, actrice "atypique" à la "force vitale extraordinaire", et l'histoire maléfique d'un Barbe Bleue au féminin qui justifie ses meurtres comme Monsieur Verdoux. Il évoque longuement la sexualité dans l'oeuvre de Bolognini, l'utilisation de la belle Laura Antonelli comme élément de pureté au milieu de l'horreur et les frustrations du cinéma italien de cette époque, illustrées par des clichés comme le prêtre au physique avantageux. Une synthèse très intéressante sur un cinéaste, un film et une époque.

Bande-annonce originale (3 min 34 - 1080p - non sous-titré)

En savoir plus

Taille du Disque  37 330 072 731 bytes
Taille du Film : 24 827 215 872 bytes
Durée : 1:51:47.492
Total Bitrate: 29,61 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 23,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 23986 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1882 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1880 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 5,766 kbps
Subtitle: French / 24,652 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 21 novembre 2019

Partenariat