Menu
Test blu-ray

Amour et mort dans le jardin des dieux

BLU-RAY - Région B
Le Chat qui Fume
Parution : 22 / 3 / 2019

Image

L’éditeur Le Chat qui fume propose un master HD époustouflant. L’image est d’une très belle précision avec un grain préservé et un piqué  exceptionnel qui permet d’apprécier les moindres détails des scènes. Les couleurs - entre autres le vert et le rouge (la couleur rousse de la chevelure d’Erika Blanc), omniprésents dans le film - éclatent radicalement à l’écran. Cette édition rend hommage au travail du directeur de la photographie du film qui n’est autre que Romano Scovalini, réalisateur de l’excellent Exorcisme tragique, film sorti également en 1972. Globalement, le rendu du Blu-ray est magnifique. Seules quelques scènes sombres avec une perte de détails sont à signaler sur cette édition.

Son

Seule la version originale italienne sous-titrée est proposée en DTS-HD Master Audio 2.0  (mono d’origine) dans l’écrin du Chat qui fume. Dans l’ensemble, le son est très soigné. Un travail très important a donc été réalisé en ce qui concerne cette partie. Les divers bruits et la musique, parfois un peu trop prégnante de Girolamo Chiramella, permettent au spectateur d’être en totale immersion dans cette histoire construite en flash-back. Seul point noir : les dialogues, dont les voix semblent lointaines dans de nombreuses scènes tout au long du film.

Suppléments

Rites d’amour et de mort (20 min - 1080p)
Ce bonus propose une interview d’Erika Blanc (72 ans déjà) qui joue le rôle d’Azzurra dans Amour et mort dans le jardin des dieux. Elle revient sur ses débuts dans le cinéma italien dans les années 1960 avant de parler du film en question. Deux personnes l’ont marquée sur le tournage : le réalisateur Sauro Scavolini et l’acteur d’origine ouest-allemande, Peter Lee Lawrence, mort en 1974 à 30 ans. Elle aborde également avec beaucoup d’émotion la scène de suicide au début du film, où elle rappelle la forte présence de la censure dans les années 1970 malgré la libération des moeurs des sociétés occidentales. Durant l’interview, elle est touchée par le fait que beaucoup de gens s’intéressent à ces films issus du cinéma bis qui ont souvent fait des flops à leur sortie dans les années 1970. Il est toujours agréable de voir d’anciennes stars revenir sur leur carrière et aborder différentes questions, mais ce bonus manque clairement de contenus. Il aurait été appréciable qu’Erika Blanc développe les différents thèmes abordés.

Au jardin des orchidées (27 min - 1080p)
Le deuxième bonus du coffret collector est bien plus intéressant. L’interview d’Orchidea de Santis, qui joue le rôle de Viola dans le film, est plus convaincant. Si elle aussi revient sur les débuts de sa carrière, elle s’attarde plus longuement sur le film de Sauro Scavolini qu’elle connaissait moins bien que son frère Romano, directeur de la photographie sur Amour et mort dans le jardin des dieux. Elle met en avant son travail qui la sublime dans le film (elle ne se trouvait pas très belle) et revient également sur le travail d’Armando Bertolucci (producteur apparemment très malin) qui lui a proposé ce premier grand rôle. Elle était toutefois impressionnée de jouer avec Erika Blanc, véritable star à l’époque et dont le personnage était central dans le film. Elle évoque avec beaucoup de réflexion le travail des frères Scavolini, qui ont eu une carrière moins importante que les frères Taviani alors qu’ils avaient énormément de talent. Elle aussi est surprise par le fait que le film ait été redécouvert (elle pensait que cette oeuvre disparaîtrait) et que nombreux cinéphiles s’y intéressent.

Bande-annonce (2 min 28 - 1080i) : une version italienne énigmatique sans dialogues.


Bande-annonce de La Rose écorchée (2 min 54 - 1080p) : une voix off très drôle qui semble servir un nanar de la programmation de la Nuit excentrique alors que le film est d’un tout autre acabit.


Bande-annonce de La Saignée (3 min - 1080p) : une proposition plus convaincante qui donne vraiment envie de voir le film de Claude Mulot.

Bande-annonce de Maniac (1 min 22 - SD) : en version française d’un film d’horreur qui fait partie des classiques.

En savoir plus

Taille du Disque : 24 498 502 944 bytes
Taille du Film : 17 470 967 808 bytes
Durée : 1:29:05.083
Total Bitrate: 26,15 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 23,31 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 23316 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1445 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 16,981 kbps

Par Kévin Béclié - le 21 octobre 2019