Menu
Test dvd

Vers sa destinée

DVD - Région 2
Opening
Parution : 23 / 2 / 2005

Image

Opening n’a pas bénéficié de master restauré pour Vers sa destinée mais celui qu’ils ont eu en main se comporte encore très vaillamment malgré qu’il soit plutôt sale (nombreux points blancs, griffures et mêmes grosses zébrures visibles et verticales sur quelques séquences). La définition est dans l’ensemble très bonne ainsi que les contrastes. Côté compression, l’ensemble s’avère correct hormis un fourmillement qui perdure tout du long du film mais qui n’est pas franchement gênant. Pour un film de cet âge et de cette rareté, c'est une aubaine pour le cinéphile français. Il serait juste judicieux de la part de l’éditeur de proposer pour de prochaines sorties des sous-titres un peu plus discrets (à ce niveau là c’est du chipotage ;-) ). A signaler cependant pour les anglophones que les sous-titres sont amovibles et qu’il est donc possible de voir le film en VO non sous-titrée.

Son

Pas de miracle (peu de dynamisme) mais une piste mono sans souffle et très claire dans l’ensemble, ce qui est bien l’essentiel en ce qui concerne ce film.

Suppléments

Le meilleur supplément est le plus court : il s’agit de l’introduction au film par Noël Simsolo dont on ne peut accéder qu’en se rendant sur la lecture du film lui-même. Simsolo ne mâche pas ses mots et, en moins de cinq minutes, délivre sa passion pour le film sans en faire trop mais avec fougue et sincérité. Un exemple à prendre pour les introductions de classiques en DVD car trop souvent, c’est la langue de bois qui prédomine en la matière.

Nous trouvons également deux analyses du film par Jean Collet et Jean Douchet. La première, de Jean Collet, reprend le titre de l’ouvrage de l’auteur : La Violence et la loi chez John Ford. Cependant, le titre n’a absolument aucun rapport avec son intervention, Jean Collet nous parlant pendant 40 minutes de son amour pour Young Mister Lincoln uniquement sans s’appesantir ni sur la violence, ni sur la loi. Attention, ceux qui ne connaissent pas le film ne doivent absolument pas commencer par ce supplément, l’intervenant dévoilant absolument toute l’intrigue et les spoilers éventuels. Jean Collet, très décontracté et souriant, nous décrit minutieusement tout le déroulement de ce film qu’il adore visiblement en s’arrêtant plus précisément sur toutes ses scènes clés. Parfois très intéressant mais assez redondant par rapport aux extraits qu’il montre juste avant et qui s’avèrent eux aussi beaucoup trop longs pour ceux qui n’auraient pas vu le film avant et qui risquent de ne plus avoir aucune surprise à sa vision. La passion qui anime l’intervenant est quand même assez contagieuse et l’on passe un agréable moment en sa compagnie.

Il n’en va pas de même pour le segment de Jean Douchet qui nous propose une nouvelle fois son analyse du film. Si certains pourront être passionnés par cette intervention parlée sur les images mêmes du film que Douchet décrypte avec sa voix monocorde, pour ma part, l’avoir entendu dire dès le début que Vers sa destinée est "‘un film de propagande" m’a tout de suite fait ressentir que nous n’avions pas regardé la même oeuvre. La poursuite de son analyse est tout autant tirée par les cheveux à mon goût mais ravira les amateurs d’analyses pointues (trop pointues) ; analyses qui auraient sûrement fait sourire les auteurs eux-mêmes. Comme vous l’aurez deviné, je ne suis pas friand de ce genre d'examens approfondis mais je ne voudrais pas en dégoûter les autres. Opening a déjà fait l’effort d’inclure deux analyses complémentaires de ce chef-d’œuvre, nous n’allons donc pas leur tenir rigueur des propos de l’analyste invité surtout que Douchet a par ailleurs maintes et maintes fois prouvé son intelligence et son sens de l’à propos.

En conclusion, si tout n’est pas parfait, voilà néanmoins un très bon point pour l’éditeur Opening. Ravi de trouver cette merveille dans un DVD tout à fait correct.

Par Erick Maurel - le 3 février 2005