Menu
Test dvd

Promenade avec l'amour et la mort

DVD - Région 2
Opening
Parution : 21 / 6 / 2006

Image

Quel bonheur de voir ce film proposé dans un magnifique transfert anamorphique, tiré d'une copie à la propreté inespérée. Il n'est pourtant fait nulle part mention de restauration. L'image apparaît légèrement veloutée, mais on se retiendra de lui reprocher ce manque de piqué relatif qui semble conforme aux intentions du cinéaste, donnant à son film une impression de songe. La délicatesse des couleurs est merveilleusement restituée, avec un grain cinéma réellement appréciable. La compression ne se fait jamais sentir, les noirs sont profonds. Quelques plans très isolés semblent avoir été moins bien préservés, apparaissant alors moins bien définis, mais ces défauts ne gênent en rien un confort de vision que n'égalerait sans doute pas une copie film projetée en salle.

Son

La version originale en mono est la seule piste proposée, le film n'ayant vraisemblablement pas connu de doublage. Cette bande-son s'avère irréprochable pour un film volontairement dépouillé et donc plutôt discret dans ses effets, laissant à l'occasion la musique de Georges Delerue s'élever majestueusement. Les sous-titres français sont amovibles par la télécommande, ce qui est toujours une bonne initiative.

Suppléments


Le DVD a d'abord été vendu en exclusivité dans le cadre de la 6e série Le Cinéma du Monde, inclus dans un livret cartonné reproduisant l'affiche originale française. Fin juin 2006, Opening édite le film dans le commerce au sein d'une nouvelle collection qui propose également Gens de Dublin, dernier chef-d'oeuvre de John Huston. On déplorera cependant une charte graphique franchement peu exaltante, d'une sobriété dénuée d'élégance, et surtout un packaging en plastique souple et polystyrène dont la solidité laisse à désirer. L'économie de moyens a ses limites, et ces choix n'aideront certainement pas à rendre l'objet très vendeur en soi.

Le choix d'une esthétique "néopsychédélique" (?) pour les menus n'est pas vraiment pertinent pour un film qui vise plutôt à la sobriété, mais saluons au moins l'effort fourni. Le film est découpé en 10 chapitres. Les suppléments sont au nombre de trois :


De l'amour et la mort (52') : Un passionnant complément à la vision du film. Face à la caméra de Noël Simsolo, Michel Ciment propose une analyse aussi instructive qu'intelligente. Cette vidéoconférence, entrecoupée d'extraits du film, se consacre dans un second temps à Gens de Dublin, disponible en DVD chez le même éditeur (et l'on devine qu'on y trouve le même supplément). Ciment finit sur une analyse comparée des deux titres.

Film annonce (2'20'') : la bande-annonce originale, dans une copie très abîmée en plein écran.

John Huston (2') : un texte déroulant qui liste l'intégralité des longs métrages du réalisateur, avec en fond sonore la musique de Delerue.
Par Elias Fares - le 21 juin 2006