Menu
Test dvd

Portier de nuit

DVD - Région All
Criterion
Parution : 28 / 3 / 2000

Image

Le master (1.85 mais proposé ici en 4/3) est fatigué, surtout au générique. Malgré des points blancs, salissures et rayures, la copie rend assez justice à la photographie esthétisante du film. Le manque de contrastes peut être critiqué mais il s’accorde bien avec l’ambiance mortifère de l’œuvre. L’image peut sembler ainsi brumeuse pendant les flashbacks mais elle souligne leur caractère fantasmagorique. La copie reste néanmoins un peu décevante pour un film qui n’est sorti qu’en 1974. Détail parfois gênant : le travail de masterisation sur les ombres est peu probant, si bien que dans certaines scènes très sombres, on a du mal à distinguer ce qu’il se passe à l’écran.

Son

Une unique piste mono en anglais. le film a été tourné dans cette langue, mais on décèle quelques post-synchronisations pour les acteurs italiens. La piste manque singulièrement de dynamisme, ce qui est bien dommage pour un film faisant maintes fois appel à Mozart. En revanche, les effets sonores et les dialogues sont assez bien rendus. Sous-titres anglais optionnels.

Suppléments

Néant. On attendait bien sûr mieux de Critérion, qui ne nous livre qu’un très mince livret résumant succinctement mais clairement les enjeux du film en deux pages.
On pourra néanmoins être indulgent puisque le DVD est l’un des premiers efforts de l’éditeur avant qu’il ne trouve le rythme de croisière qu’on lui connaît à présent – surtout après avoir essayé de nous glisser des masters issus de leurs laserdics. Pour prolonger la réflexion sur la mémoire du nazisme dans la fiction, on se reportera à l’essai de Saul Friedlander, Reflets du nazisme.
Par Leo Soesanto - le 15 janvier 2005