Menu
Test dvd

Piranhas

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 5 / 6 / 2013

Image

Si le master proposé par Carlotta n’est pas exempt de défauts, essentiellement dans les premières minutes où apparaissent quelques points blancs, cela s’améliore nettement par la suite et globalement la qualité d'ensemble s’avère très bonne, voire excellente. L’image présente de belles couleurs saturées, la définition est, elle aussi, très bonne avec une belle précision dans les détails tant dans les gros plans que dans les plans d’ensemble. C’est un vrai plaisir de revoir le film en l’état, dans son format d’origine (1.85 encodé en 16/9 anamorphique compatible 4/3).

Son

Des doublages d’origine tout à fait compréhensibles tant en anglais qu’en français. Des pistes précises et dynamiques (peut-être un peu plus étouffée en français) permettant d’apprécier pleinement l’excellente musique de Pino Donnagio et les effets sonores sans souffle ou bruits parasites notables.

Suppléments

 

Le morceau de choix des suppléments est un entretien d'une quarantaine de minutes avec Joe Dante, intitulé Défense d'entrer - en référence au plan inaugural rendant hommage à Citizen Kane ! - dans lequel le réalisateur revient sur la genèse du film. Il y est notamment question du système de production Corman, qui a vu naître tant de talents remarquables ; de ce casting hétéroclite (la manière dont Joe Dante parle de Barry Brown est particulièrement émouvante) ; des tests d'effets spéciaux sur les différentes créatures du film ; ou de la partition musicale de Pino Donaggio, où l'on apprend qu'un morceau composé pour l'occasion par l'illustre compositeur fut perdu par Dante et dès lors remplacé par un autre prévu pour une autre séquence ! Le module est sobre, intelligemment illustré, et s'il se limite à la parole de Joe Dante, celui-ci est suffisamment loquace et sympathique pour rendre l'ensemble passionnant.

Parmi les autres suppléments, il faut noter une dizaine de minutes (muettes) de rushes ou d'images du tournage, desquelles ressort manifestement l'ambiance décontractée qui habitait l'équipe du film (il faut noter que ce supplément figurait sur l'édition américaine, dans une version légèrement plus courte mais commentée par le réalisateur et le producteur du film) !

Enfin, une bande-annonce d'époque complète le tout.

Par Christophe Buchet (test) et Antoine Royer (bonus) - le 24 juin 2013