Menu
Test dvd

Match d'amour

DVD - Région 1, 2, 3, 4
Warner
Parution : 19 / 9 / 2000

Image

Si entre-temps le film est sorti en zone 2, le DVD américain testé ici, comme la plupart de ceux de la Warner, est lisible sur les lecteurs DVD européens ; au vu de ce que j'ai pu lire, le master des deux DVD serait à peu près le même. La copie n'a pas été restaurée puisqu'il reste pas mal de points bleus et de griffures diverses, cependant assez discrètes. Le Technicolor a tendance à virer vers le rouge mais il s'avère néanmoins flamboyant. La vision du film au travers de ce DVD reste donc tout à fait confortable, si ce n'était une compression pas toujours très fine (beaucoup de sur-contours, des brillances et pas mal de fourmillement) et si certains rares séquences ne se révélaient pas quasiment floues, notamment celle se déroulant lors de la grande fête entre Frank Sinatra et Betty Garrett. Cela étant dit, les contrastes sont bons, la copie loin d'être terne et le film reste ainsi tout à fait regardable.

Son

Une seule piste sonore est disponible, la version originale avec la possibilité ou non d'activer les sous-titres français. Un souffle constant mais discret se fait sentir pour un ensemble plutôt clair mais loin d'être miraculeux au niveau du dynamisme. A signaler pour les plus pointilleux que les chansons sont sous-titrées mais parfois pas intégralement. Warner a fait beaucoup mieux mais voici néanmoins un ensemble tout à fait correct pour un film de cette époque.

Suppléments

Au niveau des suppléments, tout est indiqué ci-dessous. Au menu donc : les bandes-annonces des trois films réunissant Frank Sinatra et Gene Kelly ainsi surtout que deux numéros tournés mais jamais intégrés au film. Le premier, Baby Doll, réunissait Gene Kelly et Esther Williams, cette dernière laissant voir son peu de talent pour la danse ; le second, bien plus intéressant et réussi, Boys and Girls like You and Me, était une romance de Frank Sinatra à Betty Garrett lors de la longue séquence de la fête nocturne. Filmée en un seul travelling, il s'agissait d'une belle démonstration de virtuosité de la part de Busby Berkeley et d'une magnifique chanson. On est ravis de pouvoir la découvrir grâce à ces bonus, à défaut de la voir intégrée au film.

Par Erick Maurel - le 18 décembre 2015

Partenariat