Menu
Test dvd

Les Vampires

DVD - Région 2
Artificial Eye
Parution : 24 / 3 / 2008

Image

L’image de ces disques est superbe et le transfert effectué d’après la dernière restauration de Gaumont et La Cinémathèque Fançaise est d’une solide qualité, surtout si on compare avec le DVD paru en 2000. La plupart des épisodes ont pu être préservés en 35 mm et leur rendu est très beau. Certains épisodes (le dernier, par exemple), proviennent pourtant d’une source inférieure, mais le rendu est pourtant très soigné. Les films sont en noir et blanc, tels qu’ils sont le plus souvent présentés. Il n'y a pas de problème de compression.

Contrairement à l’édition Française parue chez Gaumont, cette version présente les cinq premiers épisodes sur le premier disque, puis le deuxième nous propose les trois suivants. Enfin, les deux derniers épisodes et les bonus sont concentrés sur le dernier disque. On note que les titres sont tous traduits, mais ils sont bien les seuls : ces DVD Anglais proposent une version originale avec des sous-titres anglais amovibles.

Son

On nous propose un accompagnement stéréophonique au piano solo, très classique, d’Eric le Guen. Il colle au film, qu’il connait sans doute bien, et prend au sérieux juste ce qu’il faut... Classique, mais sans faille.

Suppléments

Cinq films de Feuillade, dont deux étaient déjà présentés sur les coffret DVD Gaumont, le cinéma premier, Volume 1 : L’Orgie Romaine (1911, 8 min 15), Un démarquage express des films italiens de l’époque, et Une dame vraiment bien (1908, 4 min 02), une comédie sans grand relief.

Les autres courts métrages sont La Légende de la fileuse (1908, 7 mn 59), Le Réveil de l’artiste (1916, 2 mn 12), en fait une courte contribution de Feuillade à une compilation de soutien aux soldats sur le front. On y admirera une partie du casting des Vampires. La Bous-Bous-Mie (1909, 7 mn 21), enfin, est une pochade sans grand intérêt. Ces films sont compilés sans grand effort de présentation et sans musique.

Par François Massarelli - le 6 mai 2013