Menu
Test dvd

Les Sept femmes de Barbe-Rousse

DVD - Région 2
Warner
Parution : 2 / 8 / 2000

Image

En ce qui concerne l’image, il est utile de commencer par décevoir les possesseurs de postes 16/9 car ce format n’est pas offert dans ce DVD. En revanche, le format cinéma est bien respecté et nous bénéficions d’un superbe et spectaculaire 2.55 pour cette édition. La copie n’a apparemment pas été restaurée et elle est parfois assez sale. Elle comporte même des séquences totalement ratées comme la dernière chanson intitulée Spring, spring, spring granuleuse à souhait, à la photo tour à tour délavée ou surexposée. Hormis ce petit détail qui peut avoir son importance pour les plus pointilleux, nous disposons d’une qualité de compression quasiment irréprochable et de couleurs chatoyantes même si nous sentons qu’elles devaient être encore plus vives à l’origine.

Son

Du point de vue sonore, c’est un Dolby Digital 5.1 qui nous est proposé pour notre plus grand plaisir. A signaler pour les amateurs de versions françaises que même les chansons ont été doublées : une horreur pour les puristes !

Suppléments

Il ne reste plus qu’à féliciter la Warner pour les bonus proposés. Ils sont en nombre restreint mais de qualité, ce qui n’est pas un mal à l’époque actuelle où la quantité prime malheureusement souvent. Nous pouvons donc d’une part découvrir la bande annonce originale, pour une fois, dans un excellent état et d’autre part un documentaire sur le film, court mais extrêmement intéressant. C’est Howard Keel lui-même, avec sa bonhommie et sa nonchalance, qui le présente. Nous apprenons beaucoup d’anecdotes sur le film, le tournage et sa sortie commerciale. De plus, il est important de signaler qu’il prend le temps et possède le mérite de nous présenter rapidement les 7 femmes et 7 frères, acteurs ou danseurs pourtant peu connus : c’est une forme de politesse et d’hommage à ces stars de l’ombre et nous en sommes reconnaissants au réalisateur de ce documentaire. A signaler aussi quelques extraits d’autres chefs d’œuvre du genre comme Brigadoon qui nous laissent rêveur quant à une éventuelle sortie en zone 2 dans une copie de la qualité de celle que nous propose l’extrait. Messieurs les éditeurs, si vous lisez cette chronique…

Bref, malgré sa non-compatibilité avec le 16/9 et un master qui aurait mérité d’être ravivé, un DVD hautement recommandable pour tous les fans des ‘musicals’ de l’âge d’or hollywoodien.

Par Erick Maurel - le 23 décembre 2004