Menu
Test dvd

Les Parapluies de Cherbourg

DVD - Région 2
Opening
Parution : 24 / 3 / 2005

Image

Copie restaurée en 1990. L'image et le son sont donc de bonne qualité.
Les couleurs sont bien restituées, la compression est efficace à part quelques blocs dans les parties sombres, comme souvent…

Son

Le son est stéréo. Les voix des chanteurs sont distinctes et la compréhension est facile. L’orchestre sonne un peu à l’ancienne, on sent que l’enregistrement ne date pas d’hier, mais cela a aussi son charme et ne gâche en rien le plaisir

Suppléments

Outre les filmographies, bande-annonce et autres critiques dithyrambiques de l'époque, on a le droit dans la version Collector à un DVD contenant un documentaire de la femme de Demy, Agnès Varda : L'univers de Jacques Demy.

D'une durée d'1 heure 27, il nous présente toute l'œuvre de son auteur, dans un ordre aléatoire assez perturbant. En effet, il faut bien connaître l'œuvre de Demy pour s'y retrouver car la logique n'est pas évidente !… Chaque film a droit à un petit développement de quelques minutes, et des interventions de Jacques Demy et de nombreuses personnes qui ont participé à ses projets ponctuent le document : de ces égéries Anouk Aimée, Catherine Deneuve, en passant par les acteurs et techniciens, et bien sûr les musiciens. Le passage concernant les Parapluies révèle quelques détails savoureux. Notamment sur la musique : Michel Legrand se rappelle que le réalisateur et lui avaient rajouté des annotations sur la partition, aux moments les plus émouvants : premier mouchoir, deuxième mouchoir… Car ils savaient que les gens allaient pleurer, et ils n'avaient pas tort d'ailleurs !

Il s'agit en fait plus d'un hommage que d'une analyse fouillée, ce qui aurait été impossible sur si peu de temps. Il aurait été intéressant de consacrer un documentaire entier sur les Parapluies. Mais finalement, Agnès Varda nous donne envie de découvrir les autres œuvres de Jacques Demy, pour certaines très peu connues et diffusées, et c'est déjà beaucoup !

Par Monsieur Hulot - le 19 janvier 2003