Menu
Test dvd

Les Hors-la-loi

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 13 / 9 / 2011

Image

Une copie relativement belle et propre que nous offre l'éditeur Sidonis. Si le piqué laisse parfois à désirer, le confort de visionnage est bien au rendez-vous, l'aspect terne que peut avoir l'image provenant principalement du système DeLuxe bien moins chaud et pimpant que l'irremplaçable Technicolor. La compression est correcte et le format 2.35 respecté. Même si l'on aurait aimé un peu plus de dynamisme, il n'y a pas grand-chose à redire de ce master d'un western assez rare et l'on peut affirmer avec aplomb qu'il s'agit là d'une réussite de l'éditeur.

Son

Deux pistes sonores sont au rendez-vous : la version française d'origine et la version originale sans possibilité d'enlever les sous-titres français. Le doublage de la version française est tout à fait correct et il n'y a que très peu de souffle à déplorer. La version anglaise ne souffre elle non plus d'aucuns défauts. Deux versions parfaitement bien restaurées ou plutôt bien conservées.

Suppléments

Au menu, les cinq bandes-annonces de la fournée, une petite galerie de photos ainsi que trois modules complémentaires : la présentation assez succincte de Patrick Brion (6 min) et deux portraits d'Alan Ladd. Le premier est signé Jean-Claude Missiaen, ne dure que 18 minutes et n'est constitué que de photogrammes fixes entrecoupés d'extraits du seul film Whispering Smith (Smith le taciturne) : le documentaire de 18 minutes devait au départ se trouver sur le DVD de la collection proposant le western de Leslie Fenton et a été replacé ici sans qu'il n'ait en l'occurrence vraiment d'intérêt, en tout cas aucun en rapport avec le film de James B. Clark. Le second est un documentaire américain renommé Alan Ladd, un homme tranquille. 56 minutes qui tracent un portrait dithyrambique de l'acteur au travers d'entretiens (doublés en français) de ceux qui l'ont entouré, famille et collègues. Intéressant pour en apprendre plus sur le comédien mais forcément très partisan. Les deux documentaires sont en 1.33 / 4/3.

Par Erick Maurel - le 24 janvier 2015