Menu
Test dvd

Legends of horror

DVD - Région All, 1
Warner
Parution : 10 / 10 / 2006

Image

Le coffret Legends of Horror édité par Warner en 2006 présente six films d'épouvante des années 1930 (deux produits par Warner et quatre par la MGM). Il est à noter que le coffret cartonné est très joli (ainsi que les jaquettes de chacun des trois boitiers "slim") et que les sérigraphies des disques sont très réussies. Sans faire de miracle, l'éditeur parvient à nous offrir d'excellentes conditions de visionnage. Trois disques, deux films sur chacun d'entre eux.

Le premier disque contient Mark of the Vampire et The Mask of Fu Manchu. Le premier dispose d'une copie très bien préservée, avec de solides contrastes. Beaucoup de grain, pas mal de petites scratches ici et là... mais le noir et blanc est de façon générale très convaincant. Une réussite, dotée en plus d'une bonne compression. Le deuxième film est un peu moins bien loti, avec son grain parfois bien trop présent et son manque de définition sur certaines scènes (le début du film est parfaitement représentatif de ce problème : les visages sont à peine visibles sur les plans larges). La copie est néanmoins assez propre et propose une tenue générale plus que convenable. Compression idéale là encore.

Sur le deuxième disque figurent Doctor X et sa pseudo-suite The Return of Doctor X. Doctor X est dans un état assez remarquable compte tenu de la rareté du film dans son Technicolor bichrome d'origine. Il faut savoir que le film a été visible pendant des années uniquement dans un noir et blanc peu fidèle aux souhaits artistiques originaux. Grâce aux archives de UCLA, nous pouvons à présent profiter de Doctor X dans ses teintes d'origine. Evidemment, l'ensemble bave un peu, les contrastes sont parfois difficiles à obtenir, et les rayures sont légion. En revanche, l'ensemble est très clair, proposant pas mal de détails, et la photographie très bien respectée. Des conditions donc fort agréables, surtout que ce n'était pas gagné d'avance. The Return of Doctor X possède quant à lui un très bon transfert, inversement proportionnel à l'intérêt qu'il représente dans l'histoire du cinéma américain. Très propre, assez nette, la copie est plutôt belle. La compression est une fois de plus presque invisible sur l'ensemble des deux films.

Le troisième et dernier disque présente Les Mains d'Orlac et Les Poupées du diables. Les deux films possèdent les copies les plus satisfaisantes du coffret, avec un noir et blanc très contrasté, très précis, et des noirs relativement profonds. Plus granuleux est Mad Love, mais pas dans le mauvais sens du terme. Voici donc deux très bons transferts, obtenus en partie grâce à des sources originales bien conservées. La compression est idéale.

Son

Une piste sonore très brute de décoffrage pour The Mask of Fu Manchu et Mark of the Vampire, mais très claire et mettant bien les dialogues en avant sans pour autant étouffer l'ambiance concernant le deuxième film. Le premier a un peu plus de difficultés à équilibrer les ambiances, mais cela reste tout à fait correct. Doctor X possède un certain nombre de scratches sonores, mais aussi une bonne dynamique et une préservation appréciable de son enveloppe angoissante. The Return of Doctor X offre le meilleur rendu du coffret (équilibré, sans défaut particulier), c'est normal puisqu'il s'agit du film le plus récent. Les Mains d'Orlac et Les Poupées du diable sont très agréables à suivre, avec un rendu général un peu plus abrupt pour le premier. Il n'y a aucun miracle dans la section sonore, mais pas non plus de problème majeur. On note la présence de sous-titres français sur l'ensemble des six titres. Du bon boulot.

Suppléments

Des suppléments intéressants, mais peu variés et surtout réservés aux purs anglophones (aucun sous-titre n'est disponible pour ceux-ci). On trouve des commentaires audio très informatifs pour chaque film, excepté The Devil Doll, la plupart du temps par des spécialistes et historiens du cinéma (avec certains noms illustres, tels que Tom Weaver ou encore Greg Mank). Le réalisateur Vincent Sherman vient commenter en personne son Return of Doctor X, dommage qu'il n'ait en fin de compte pas grand-chose à dire sur le film en lui-même (qui reste, rappelons-le, le seul film dispensable du coffret). Mais son témoignage à propos d'une époque mythique d'Hollywood (son âge d'or), et notamment sur la Warner, demeure important. Par ailleurs, notons la présence de bandes-annonces pour quasiment tous les films, excepté The Mask of Fu Manchu. Des documents toujours intéressants qui permettent d'observer la manière dont on pouvait vendre des films au public à cette époque.

Ce sera tout. Il reste que ce coffret devrait ravir tous les fans ou amateurs occasionnels du genre Fantastique durant l'âge d'or hollywoodien. Quatre perles (Mark of the Vampire, Doctor X, Mad Love et The Devil Doll), un bon divertissement (The Mask of Fu Manchu) et un film tout à fait oubliable (The Return of Doctor X). Une excellente moyenne pour ce coffret à déguster sans modération, durant les soirées pluvieuses, avec une bonne tasse de thé ou de chocolat chaud.

Par Julien Léonard - le 2 mars 2012

Partenariat