Menu
Test dvd

Le Virginien : Saison 6 / vol.3

DVD - Région All
Elephant Films
Parution : 22 / 8 / 2018

Image

Ce troisième volume de la sixième saison contient 4 DVD sur lesquels on trouve 8 épisodes de 72 à 75 minutes chacun. Sur ce tiers de saison, tous les épisodes bénéficient de la version française.

  • 6.19 - Prisonnier sur parole (The Gentle Tamers) réalisé par Anton Leader : 4/10
    6.20 - Le Bandit au grand coeur (The Good-Hearted Badman) réalisé par James Sheldon : 8/10
    6.21 - Le Vent de l'enfer (The Hell Wind) réalisé par Don McDougall : 7/10
    6.22 - Le Chemin tortueux (The Crooked Path) réalisé Abner Biberman : 4/10
    6.23 - La Fracture (Stacey) réalisé par Leo Penn : 2.5/10
    6.24 - Un Homme à tout faire (The Handy Man) réalisé par Abner Biberman : 8.5/10
    6.25 - La Décision (The Decision) réalisé par E. Darrell Hallenbeck : 7.5/10
    6.26 - La Chasse au cougar (Seth) réalisé par Joel Rogosin : 7.5/10

Alors même que j'écris ce test sur la troisième partie de cette sixième saison, vient de sortir le deuxième coffret de la saison 8. Cela se confirme donc de plus en plus : l'éditeur poursuivra probablement jusqu'au bout de son intégrale des 9 saisons de la série, et nous nous en réjouissons à nouveau tellement cette saison 6 se sera avérée d'un très bon niveau. En attendant, toujours avec la même assiduité et le même professionnalisme, nous ne pouvons que nous répéter et nous féliciter du fait qu'Elephant Films continue de nous proposer un remarquable travail au niveau de l'image, les copies ayant été restaurées avec grand soin par Universal. Hormis les génériques et de multiples stock-shots aux couleurs passées, quelques dérives colorimétriques sans conséquences sur certaines séquences - pas mal de plans ternes et peu restaurés dans les épisodes Stacey ou Seth - , l'ensemble s'avère à nouveau remarquablement propre, très contrasté et parfaitement bien défini. Autant dire qu'il s'agit d'un confort de visionnage toujours aussi satisfaisant pour une série de plus de 50 ans, d'autant que le travail de numérisation est plus qu'honorable, quasi invisible, tandis que le grain d'origine n'a jamais été atténué. Pour s'en rendre compte, il suffit d'aller jeter un rapide coup d'oeil dans la galerie de captures à raison de 8 captures par épisode.

Son

La saison 6 ayant été quasi-intégralement télédiffusée, la totalité des épisodes nous font ici aussi disposer du choix entre VOST et VF. Les versions originales sont formidablement bien conservées à part un léger souffle qui se fait parfois entendre ainsi que quelques passages très sourds (lors des séquences finales dans le saloon du remarquable The Handy Man par exemple ou encore celle de Seth) ; quant aux versions françaises, elles se présentent à nous dans un état correct pour la plupart, cependant bien évidemment moins dynamiques, plus étouffées et non dénuées de souffle et de craquements. Du bon travail néanmoins. A signaler enfin que les sous-titres sont amovibles.

Suppléments

Comme suppléments, on trouve uniquement les bandes-annonces de films sortis chez l'éditeur : La Bataille de Midway de Jack Smight ainsi que 5 films d'Ernst Lubitsch, Si j'avais un million, Sérénade à trois, Une heure près de toi, La Huitième femme de Barbe-Bleue et L'Homme que j'ai tué. Une fois encore, nous ne nous plaindrons pas de l'absence de bonus puisque tout a déjà été dit dans ceux inclus au sein des coffrets des premières saisons, et nous sommes déjà très heureux de pouvoir bénéficier de la série dans un tel état de conservation. Un bravo et des remerciements sans cesse renouvelés à l'éditeur !

Triste hasard, James Drury vient de décéder ce 6 avril 2020. Une manière comme une autre de lui rendre hommage...


Par Erick Maurel - le 10 avril 2020