Menu
Test dvd

Le Trésor de la Sierra Madre

DVD - Région 1
Warner
Parution : 30 / 9 / 2003

Image

L’image proposée par Warner est globalement bonne. Le master est totalement nettoyé et ne laisse apparaître quasiment aucune tache ou griffures (seule la scène ou Dobbs et Holt sont devant le feu révèlent encore certains défauts). Hormis quelques plans d’extérieur la définition est de très bon niveau. Côté compression quasiment aucun défaut n’est à signaler : aucun arrière plan mouvant et de très rares effets de pixellisation (visibles pendant l’attaque du train par les bandits). En revanche, le bât blesse au niveau des contrastes : les blancs sont parfois saturés. Cependant, aucun de ces rares défauts n’est rédhibitoire. Warner, fidèle à ses (bonnes) habitudes nous sert un DVD de haut niveau pour un film qui, rappelons-le, a plus de 50 ans !

Son

Une bande son d’origine est proposée en mono. Très claire, elle permet aux dialogues de se détacher avec netteté. Aucun souffle n’est à signaler. Bref du travail sérieux sans fioritures inutiles. Les sous-titres proposés en français, sont blancs, discrets et parfaitement lisibles. Que demander de plus ?

Suppléments

Chapitrage : le DVD propose un découpage du film en 37 chapitres permettant au fans de retrouver facilement leurs scènes cultes. Menus : Contrairement au DVD de Casablanca, les menus ne sont pas animés. Par contre, on y entend le thème principal du film. Sous-titres : malheureusement aucun. Tout comme les éditions de Casablanca ou Meet me in Saint Louis, Warner ne propose aucun sous-titre sur les bonus de ses Z1. Un petit effort vous sera donc demandé ! Quant aux Différences avec l’édition zone 2 : nous n’avons pas encore eu l’édition zone 2 entre les mains. Cependant, il semble que Warner France se soit contenté d’un seul disque (contre les deux du zone 1). Le documentaire sur Huston, qui constitue l’intérêt principal de la section bonus, aurait donc disparu !!!



Premier disque :

Audio commentary by Eric Lax : le commentaire audio proposé sur ce DVD est animé par le biographe de Bogart : Eric Lax. Très structurée, son analyse revient sur la genèse du film, les conditions de tournage particulièrement difficiles ainsi que sur un portrait de chacun des comédiens et du réalisateur. Raconté sur un rythme tranquille et laissant quelques plages de silence pour illustrer ses propos, c’est ici un commentaire sérieux et très bien préparé.

Warner night at the movies : Excellente initiative de Warner qui recrée ici l’ambiance cinéma des années 40-50 aux USA. L’idée est de proposer aux spectateurs, un programme d’actualité et de divertissement avant de regarder le film. On retrouve une approche du cinéma chère à Monsieur Eddy ! Le programme se compose donc d’une bande annonce (Key Largo – 2’24), d’un bulletin d’information (Newreel – 4’48), d’un court métrage comique parodiant les films de détective (So you want to be a detective – 10’54) et enfin d’un dessin animé de la Looney Tunes avec Bugs Bunny (7’12).

Bogart trailer Gallery : 12 bandes annonces de l’artiste de la maison Warner : The petrified forest, Angels with dirty faces, The roaring 20’s, They drive by night, High Sierra, The maltese falcon, Casablanca, To have and have not, The big sleep, Dark Passage, The treasure of the Sierra Madre et, enfin, Key Largo.

Cast and Crew : comme sur le DVD de Casablanca on retrouve ici un résumé très succinct et sans intérêt du générique du film.

Awards : on continue avec les infos sur le film. 4 diapositives rappellent les récompenses obtenues par Le Trésor de la Sierra Madre, notamment l’Oscar de Walter Huston.

Second disque :

John Huston : the man, the movies, the maverick (2'8") : Plat de résistance de la section bonus, ce documentaire produit en 1989 contient un portrait du grand réalisateur, découpé en 21 chapitres accessibles par un menu tout en images. L’ intérêt de ce documentaire fleuve tient surtout dans les témoignages de personnalités telles que Paul Newman, Michael Caine, Lauren Bacall, Robert Mitchum ou la famille Huston (ses enfants Anjelica et Danny et Evelyn son ex-femme). Narré par Mitchum en personne, le portrait de Huston permet de revenir sur son histoire et son art, mais offre aussi une autre vision du cinéaste : celle d’un artiste passionné par la peinture, l’écriture, la boisson et tout simplement… la vie. Il faut noter que l’image et le son ont une qualité médiocre mais cela ne retire cependant aucun intérêt à ce portrait passionnant qui ravira les adorateurs du grand John !

Discovering Treasure : the story of The treasure of the Sierra Madre (49’55) : making-of du film qui, dans sa conception, ressemble à celui proposé sur Casablanca. Une voix off raconte la naissance du Trésor de la Sierra Madre, tandis que des photos, images du film et interviews d’intervenants tels que Eric Lax, Rudy Behlmer ou Martin Scorsese nous sont proposées pour notre plus grand plaisir.

1949 Lux radio theater present : The treasure of the Sierra Madre (59’39) : version radiophonique du film reprenant les meilleurs séquences avec Bogart et Walter Huston (mais sans Tim Holt !). Ce document d’époque est désormais un incontournable des éditions Warner. A défaut d’être passionnant, il faut avouer que cet exercice pour les comédiens n’est pas dénué de charme.

8 ball Bunny (7’09) : ce dessin animé de la Looney Tunes (qui n’est pas en 5.1 contrairement à Carrotblanca la parodie de Casablanca) . Très drôle !

Enfin d’autres bonus plus conventionnels sont proposés comme des images de publicité, des affiches du film, des captures du storyboard original …

Conclusion : après Casablanca, Warner USA frappe à nouveau un grand coup avec ce DVD collector. Les bonus à foison raviront les passionnés et permettront aux néophytes de plonger au cœur du cinéma de John Huston. Dommage que l’équipe de Warner France ne suive pas toujours ce chemin !

Par François-Olivier Lefèvre - le 12 avril 2004

Partenariat