Menu
Test dvd

Le Labyrinthe des rêves

DVD - Région 2
ED Distribution
Parution : 17 / 1 / 2017

Image

Avec son noir et blanc envoûtant, il aurait été dommage de proposer un master décevant. ED ne nous déçoit pas avec un copie idéalement propre, bien étalonnée et surtout parfaitement encodée. La tâche n'était pourtant pas aisée entre la pluie violente, la brume et de nombreuses scènes nocturnes. Mais la compression est irréprochable. Presque de quoi regretter qu'aucun Blu-ray ne soit proposé vu la qualité du master.

Son

Seule une version japonaise est proposée (avec des sous-titres amovibles un peu trop voyants). Rien à redire, la piste est claire et sans souffle, un détail important compte tenu des audaces du mixage.

Suppléments

L'éditeur nous propose deux entretiens de premier choix pour mieux appréhender Le Labyrinthe des rêves et son auteur. Tout d'abord une interview de 14 minutes de Sogo Ishii filmée en 2000 pour un propos assez introspectif et personnel dans lequel le cinéaste évoque sa conception de la réalisation, son rapport à l'écrivain Kyusaku Yumeno et plus généralement sa vision de la vie ou de la société.

On trouve ensuite un entretien avec le journaliste Robin Gatto (auteur d'une excellente monographie de Hideo Gosha), découpé en quatre modules chacun d'une durée de 8 à 10 minutes : Sogo Ishii, cinéaste punk ; De Yumeno Kyusaku à Sogo Ishii ; Les femmes chez Sogo Ishii et Influences. Si l'on ne comprend pas vraiment l'intérêt d'avoir à lancer successivement les quatre modules (qui auraient pu tenir facilement en un seul avec une fonction de chapitrage), on apprécie une intervention passionnante qui permet de mieux connaître le cinéaste, son parcours atypique, le travail d'adaptation de la nouvelle, l'évolution de son style et ses sources d'inspiration inattendues (principalement Nuages flottants de Mikio Naruse).

Enfin, l'éditeur glisse la bande-annonce d'un autre film contemporain japonais de son catalogue, le drame De l'autre côté de la porte (2008) de Laurence Thrush, lui aussi en noir et blanc.

Par Anthony Plu - le 17 janvier 2017