Menu
Test dvd

Le Juge Thorne fait sa loi

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 17 / 1 / 2012

Image

L'éditeur nous prévient avec toutes les précautions d'usage que la copie présentée ne sera pas exempte de défauts. Ce n'est pas peu dire ! On sait que le négatif original de ce film a disparu et que la seule source existante ne permet pas de voir ce western dans son état initial et dans de bonnes conditions, notamment au niveau des couleurs. L'Anscocolor étant un procédé couleur très fragile, on en voit ici les effets négatifs, la laideur du rendu après vieillissement n'étant pas rattrapée par une définition qui s'avère souvent quasi inexistante ni par la stabilité ou la propreté de la copie. Mais s'il ne s'agissait que de cela ! Sidonis a certainement récupéré le master de la BFI déjà édité aux USA par l'éditeur VCI. Seulement, le transcodage NTSC-PAL a été très mal fait et le résultat donne une image saccadée tout du long comme si nous visionnions un film en 23 images/seconde. Autant dire que le confort de visionnage n'est pas au rendez-vous et que ce problème de transcodage s'avère plutôt pénible à la longue. En revanche, si vous regardez le DVD sur PC, cet effet de saccade peut disparaitre pour être remplacé par d'innombrables effets de peigne. La rareté du film et l'état du matériel existant peuvent à la rigueur servir d'excuses mais il fallait être prévenu de la médiocrité de l'ensemble ! En revanche, le format d'origine 1.85 est bien respecté. Difficile de savourer pleinement le film à partir d'un matériel aussi détérioré mais vu la rareté de Stranger on Horseback, merci quand même à Sidonis de nous permettre de pouvoir le découvrir.

Son

Le film n'étant jamais sorti en France, seule la VOST est présente avec bien évidemment des sous-titres français. La piste sonore a moins subi les ravages du temps que l'image mais il reste quand même pas mal de souffle. Cela dit, c'est tout à fait convenable.

Suppléments

Comme la plupart du temps désormais pour cette collection - et nous ne nous en plaindrons pas-  nous trouvons les présentations consécutives du film par Patrick Brion et Bertrand Tavernier. Le premier, en à peine 8 minutes, essaie de nous expliquer les raisons de l'état de la copie, revient rapidement sur le film au sein de la filmographie westernienne de Jacques Tourneur avant d'aborder très brièvement la filmographie de certains acteurs, finissant par nous parler du destin tragique de l'actrice Miroslava. Anecdotique mais très intéressant. Quant à Bertrand Tavernier, il prend son temps (28 minutes) pour nous dire tout le bien qu'il pense du film. Tout cela ne va pas sans quelques exagérations (comme placer ce western au-dessus de Wichita), mais nous ne lui en tiendrons pas rigueur tellement sa passion est à ce point communicative qu'il m'a donné envie de redonner immédiatement une nouvelle chance au film, devant lequel j'ai été tout d'abord réticent. Bien m'en a pris ! Quoique l'on pense du film, Tavernier nous gratifie aussi au sein de cette présentation d'une analyse captivante de la mise en scène. Bravo à ces duettistes complémentaires et de talent ! Comme autre supplément, nous avons droit aussi à une galerie de photos.

Par Erick Maurel - le 26 novembre 2012