Menu
Test dvd

Le Baiser du tueur

DVD - Région 2
MGM UA
Parution : 3 / 7 / 2002

Image

Le rendu général des images sur le DVD connaît malheureusement beaucoup de légères rayures. Les altérations ne sont pas régulières mais plus ou moins importantes. Ces divers défauts ne s’accumulent et ne se superposent pas au point de gâcher la vision du film. Notons cependant, qu’à plusieurs reprises des gros points noirs et des tâches blanches sont présents sur l’image ; ceux-ci n’apparaissent que vers la fin du film, mais cela ne dure que peu de temps. Il faut retenir de ce film au niveau de ses images les remarquables ambiances créées à l’aide d’une grosse réflexion autour de la mise en place de l’éclairage que Kubrick a puisé lors de son travail de photographe. Le film est bien contrasté de manière à souligner les différentes intensités lumineuses et aussi afin de donner de la force aux plans magnifiés par l’éclairage. Seul petit bémol qui peut devenir énervant, cette accumulation de rayures qui doivent appartenir au master original mais qui ne gâche pas le film.

Son

le film est proposé avec sa version mono d’origine. Cette version audio a été restaurée de manière à apporter une qualité optimale et un rendu de haute fidélité par rapport au master de départ. Malgré tout ce travail de restauration pour nous donner un meilleur rendu aujourd’hui, la post-synchronisation pendant tout le film donne l’impression qu’il y a quelque chose d’anormal. Le faible budget du film attribué à Kubrick, l’a empêché de faire un gros travail sonore. Toute la bande son est minimisée, il y a peu de détails sonore, on parle uniquement "d’ambiances sonores générales". Le manque d’argent mais aussi son penchant excessif pour la lumière, ont mis Kubrick dans l’obligation après le départ de l’ingénieur du son Nat Boxer de post-synchroniser le film. Les spectateurs très attentifs seront régulièrement dérangés par ce manque de son direct en synchronisme avec l’image. Cependant, la présence régulière de la musique souligne assez bien le milieu dans lequel se déroule l’action, elle est plutôt bonne à l’écoute et elle revient souvent pour freiner le minimalisme des détails sonores. Un rendu sur le DVD pas à la hauteur des autres films de Kubrick mais qui malgré tous les soucis connus reste correctement audible.

Suppléments

Uniquement une bande annonce en version originale non sous-titrée de 1min40s de qualité médiocre qui commence étrangement avec 25 secondes de noir et qui se termine avec 10 secondes de noir. Elle souligne convenablement le côté noir du film.

Par Dolly Bell - le 28 décembre 2003

Partenariat