Menu
Test dvd

Hamburger Film Sandwich

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 5 / 6 / 2013

Image

A l’instar du DVD Wild Side, Carlotta présente le film dans son format cinéma original à savoir 1.85:1 avec un beau transfert vidéo anamorphique 16/9 compatible 4/3. On ne note pas de problème de compression notable, l’image est stable et globalement très propre, peut-être plus que sur le DVD Wild Side. Le film ayant été tourné avec un très petit budget, il en résulte un collage de différentes sources dont la définition varie du très moyen (le premier sketch télévisé tourné en vidéo dont l’image manque clairement de définition) au très bon, voire excellent (le segment A fistfull of yen qui bénéficie d’une image alternant le superbe avec le très bon). On ne s’étonnera donc pas de voir la qualité de l’image varier d’un plan à l’autre, que l’on passe d’une image vidéo à un stock-shot en passant par des emprunts à d’autres films, et ce parfois dans un même sketch. Mais ces différences de qualité sont inhérentes au film et non au support.

Son

Les version originale et version française d’époque sont présentes. Tant en VO qu’en VF, les dialogues sont clairs et intelligibles. Les deux pistes se valent globalement. On ne note pas de souffle notable ni de bruits parasites et les bruitages sont excellemment bien rendus. Il n'y a rien à redire.

Suppléments

Globalement l’interactivité reprend le commentaire audio, le documentaire Club Sandwich ainsi que le making of d’époque déjà présents sur l’édition Wild Side. Exit malheureusement la galerie photos ainsi que tous les petits bonus qui pouvaient s’avérer amusants si on était réceptif mais qui tenaient plus du remplissage et n’entretenaient finalement pour certains pas vraiment de lien direct avec le film. L’interactivité du disque Carlotta reprend donc l’essentiel de l’interactivité du DVD Wild Side en délaissant le superflu.

 

Introduction de John Landis (1 min 57 - VOST)
Déjà présente sur le disque Wild Side. Collage de prises plus ou moins ratées pour cette introduction. Deux minutes de total n’importe quoi à l’image du film (en moins drôle). On n’apprend rien, mais ce n’est pas le but.

Making of d’époque (18 min 40 - VOST)
« Les scènes suivantes ont été tournées en 8mm par Jerry et David Zucker sur les plateaux de Hamburger Film Sandwich pour prouver à leurs parents qu’ils travaillaient à Hollywood. » Intéressant collage brut de décoffrage de petits films super 8mm à l’image et au son très moyens, mais restituant bien l’ambiance du tournage. Aucune mise en scène ici. Aucun commentaire. Essentiellement des gens qui travaillent à faire un film et quelques moments de déconnade.

Club Sanwich (28 min 58 - VOST)
Réalisé par l’équipe de Wild Side, ce passionnant et amusant documentaire découpé en six parties est incontestablement la pièce maîtresse de l’interactivité. S’y expriment directement John Landis, les frères Zucker et Jim Abrahams ainsi que par un enregistrement le producteur Robert Weiss.

1. Comment écrire un scénario nous explique que le turbulent trio n’avait aucune idée de scénario (et encore moins l’idée de ce qu’était un scénario) lorsqu’ils ont lancé l’idée de faire un film. Ce segment revient évidemment sur le processus d’écriture qui a abouti au film tel qu’il est.
 2. Où trouver l’argent ?
3. Qui dirige le film ? Ou comment gérer sur un plateau de tournage trois auteurs qui n’ont absolument aucune idée du « comment se fait un film ». Les différents protagonistes reviennent avec bonne humeur sur les coups de gueule de Landis qui n’en pouvait par moment plus de voir ces trois passionnés interférer constamment avec son travail.
4. Pour le pire et pour le meilleur. Les différents interlocuteurs reviennent sur ce qu’ils aiment et aiment moins dans le film.
5. Une comédie familiale. Ou comment faire tourner toute la famille dans un film quand on n’a pas les moyens de se payer des figurants.
6. Comment survivre à Hamburger Film Sandwich ? Ce segment revient sur l’héritage du film et sur la façon dont celui-ci peut être perçu maintenant. Bourré d’anecdotes et de bonne humeur, ce documentaire est un régal.

Commentaire audio de John Landis, David et Jerry Zucker, Jim Abrahams et Robert K Weiss (VOST)
L’accès au commentaire se fait par le menu Audio et non le menu Suppléments. Enregistré à 5 voix en 2009 pour le DVD Anchor Bay, ce commentaire est décevant. Le suivre demande de temps à autre un franc effort d’attention. Les différents intervenants passent sans arrêt du coq à l’âne et il est difficile par moment de repérer qui répond à quoi ; de plus, les 5 comparses n’ont pas toujours quelque chose à dire et délirent constamment, il est ainsi difficile de savoir ce qui est vrai de ce qui est du pur délire dans leurs propos. Les anecdotes les plus intéressantes sont redondantes puisque déjà narrées avec plus de clarté dans le documentaire Club Sandwich. A réserver aux fans qui veulent prolonger l’esprit farfelu du film, mais ceux qui auront fait l’effort d’écouter le commentaire jusqu’au bout y glaneront quelques infos inédites amusantes.

Bande-annonce (2 min 15 - VOST) dont l’image a visiblement été restaurée.

Par Christophe Buchet - le 26 juin 2013