Menu
Test dvd

Eve

DVD - Région 2
20th Century Fox
Parution : 4 / 1 / 2006

Image

Les contrastes manquent quelque peu de profondeur (quelques scènes semblent fondues dans des dégradés de gris), mais sont plus agréables que l’image trop éclaircie de la précédente édition zone 2. On remarquera des fourmillements (signalant une compression laissant à désirer). Cela dit, l’image très propre et sa définition sont infiniment plus satisfaisantes que celle de la première édition zone 2 de Fox.

Son

Le mono d’origine est clair, dépourvu de souffle. Le DVD propose également un remixage en stéréo qui permet de détacher peut-être un peu plus clairement les voix de l’arrière-plan. Éviter absolument le doublage français, voilé et aux intonations terriblement désuètes ! Gros progrès par rapport à la précédente édition : les sous-titres sont désormais détourés, au lieu d’apparaître dans un bandeau noir envahissant. La traduction des dialogues a visiblement été révisée et complétée, ce qui n’est pas un luxe pour un film qui repose à ce point sur la succession rapide de répliques pleines d’esprit ! Précision agréable : les deux commentaires audio sont sous-titrés.


Suppléments



Un élégant digipack cartonné dans les tons ocres, très "fifties", abrite les deux disques : celui contenant le film et les commentaires audio (sérigraphié du portrait d’Eve), et celui contenant les suppléments (à l’effigie d’Addison). En outre, on trouvera à l’intérieur un livret des plus originaux : autour d’un œillet de fixation, les silhouettes cartonnées des protagonistes de l’histoire (reprises de Lobby Cards de l’époque) se disposent en éventail. Au recto de chaque silhouette figure une description analytique du personnage et au verso, un résumé de la carrière de son interprète. En plus d’être mièvres et terriblement incomplets, ces résumés comportent des erreurs, notamment dans la date de naissance d’Anne Baxter, qui lui donnerait 17 ans au moment du tournage ! On déplorera que cet objet, beau sinon pratique, soit libre de glisser librement à l’intérieur du digipack, faute d’avoir un logement dédié.


Les Menus sont fixes et musicaux.
Les suppléments comportent :

Disque 1

Commentaire audio de Celeste Holm, Christopher Mankiewicz et Kenneth Geist. On apprend de Kenneth Geist (auteur d’une biographie de Mankiewicz : Pictures will talk : The life and films of Joseph L. Mankiewicz) beaucoup sur la construction des deux femmes antagonistes de Eve, selon lui inspirées de la rivalité entre les deux frères Mankiewicz, Herman et Joseph. Christopher Mankiewicz, bien loin de l’adorateur béat d’un père idéalisé, se montre très conscient des limites de celui-ci en tant que cinéaste. Malheureusement, cette partie du commentaire tourne souvent au grand déballage : si ce n’est certainement pas dépourvu d’intérêt (on appréhende ainsi un peu mieux qui fut Mankiewicz), c’est néanmoins fortement gênant. C’est de loin la partie la plus fournie du commentaire, alors qu’on aurait souhaité finalement que Geist, plus mesuré et plus documenté, prenne davantage la parole. Celeste Holm ne révèle, somme toute, rien qui soit de quelque importance : à l’entendre tout était formidable sur le tournage, elle a énormément aidé le réalisateur par son expérience de la scène, et même sa rivalité avec Bette Davis, pourtant féroce, est balayée en deux platitudes polies. Dans l’ensemble, le commentaire se montre riche en informations, bien réparties dans la durée du film (très peu de temps morts).


Commentaire audio de Sam Staggs. Pour l’essentiel, Staggs récite le contenu de son livre, avec peu d’additions significatives. On ingurgite donc une masse considérable d’informations, la plupart assez triviales, mais certaines réellement intéressantes pour peu que l’on soit passionné par ce film. Dans la mesure où All about All about Eve n’a à ce jour pas été traduit en français, ce commentaire est un substitut plutôt agréable au livre (d’autant que Staggs est bien plus agréable à écouter qu’à lire).

Disque 2

Documentaires :
Dans les coulisses d’Eve (Backstory - Foxstar Productions / American Movie Classics) (24 min) : des zooms fatiguants rythmant des images d’archive et des extraits du film, autour d’un historique de l’élaboration du film. Quelques anecdotes intéressantes noyées dans un récapitulatif assez convenu.

Interview de Bette Davis dans le magazine Newsweek (1’12’’) : petit module promotionnel où Bette Davis débite essentiellement des tirades qui sont celles d’Addison dans le film, afin de caractériser Eve.

Interview d’Anne Baxter dans le magazine Woman’s home companion (1’17’’) : tout aussi artificiel que le précédent, mais au moins les réponses d’Anne Baxter ne sont pas calquées sur les dialogues du film !

Fox Movietone News : extraits de brèves d’actualité de l’époque :
1951, Oscar de la meilleure mise en scène (2’23’’)
1951, Hollywood se rend au gala de l’avant-première d'Eve (1’49’’)
Prix Holiday Magazine (2’43’’)
Prix Look Magazine (1’36’’)
Totalement anecdotiques, mais présentent l’intérêt de nous montrer brièvement les protagonistes de l’histoire ailleurs que sur un plateau de cinéma. On pourra s’amuser de voir George Sanders arriver à l’avant-première d’Eve au bras de sa femme Sari (future Zsa-Zsa) Gabor, encore brune à l’époque.

Bande-annonce cinéma : il s’agit en fait du module promotionnel pour Newsweek, plus des bouts de scènes du film. Son état de dégradation (noir et blanc charbonneux, salissures, manque de définition) permet de mieux mesurer les progrès apportés par la restauration.

Par Jack Sullivan - le 31 mars 2006