Menu
Test dvd

Edvard Munch

DVD - Région 2
Doriane
Parution : 1 / 10 / 2005

Image

Tourné pour la télé en 16mm, la copie présente un grain inhérent à son support d’origine. Le négatif originel ayant été perdu par la chaîne norvégienne, Watkins n’a pu que récupérer un internégatif en très mauvais état. Après de longues heures passées à étalonner le film pour retrouver la colorimétrie d’origine, le résultat est excellent, même s’il est soumis lui aussi aux contraintes du 16mm. La compression est très bonne.

Son

Reconstituée à partir d’une autre source que l’internégatif image (une bande magnétique conservée par miracle par un archiviste de la chaîne), la bande son est très bonne, nettoyée des parasites et du souffle.

Suppléments

Poursuivant le travail déjà effectué par la coopérative de diffusion Co-errances lors de la sortie en salle en 2005 du film (qui à l’écart des circuits de distribution classiques et par le biais d’un appel à souscription volontaire, organisait autour de la projection d’Edvard Munch un Media Crisis Tour avec débats, projections, ateliers d’écritures) l’édition DVD nous propose de nombreux bonus qui éclairent tout autant la portée politique du travail de Watkins que son aspect artistique. Aucun documentaire filmé n’est proposé, le seul support est ici l’écrit.

- Livret de 20 pages : Auto-interview de Peter Watkins. Suite à l’usage réducteur de ses interviews, dont les passages politiques et revendicatifs ont été à plusieurs reprises coupées, Peter Watkins a décidé depuis quelques années de n’intervenir sur support écrit que par le biais d’auto-interviews. Dans ce long “entretien” Watkins revient sur la genèse de son film et sur sa perception de l’œuvre et de la vie de Munch. Production du film, tournage, décors, travail des acteurs, rapports de Watkins avec les commanditaires, implication des différents collaborateurs, le cinéaste évoque largement tous les aspecs de son film, qu’ils soient politiques ou créatifs. Le travail du chef opérateur Odd Geir-Saether est longuement décrit et salué par le réalisateur qui considère ses films comme des œuvres collectives et non comme le travail d’un seul homme. Watkins revient esuite sur la question du documentaire, sur l’aura trompeuse qu’elle invoque. Prétendue objectivité, monoforme, idéologie des mass médias, le réalisateur poursuit son combat de toujours. Cette virulence n’est bien entendu pas sans effet sur la carrière et la réception des œuvres de Watkins par les médias audiovisuels. Le réalisateur explique en détails les difficultés rencontrées par son film, la lutte insaissante pour qu’il puisse être diffusé et vu par le public, faits qui loin de l’anecdote sont révélateurs du pouvoir hégémonique des mass media audiovisuels. De longues pages sont consacrées à l’aspect politique du film et de l’œuvre de Munch. Vingt pages passionnantes où l’auteur se plaît à analyser la construction de son film, ses thèmes et ses méthodes, de manière claire, simple et directe.

- Bruce Clarke : Biographie et analyse par Corinne Moncel de l’œuvre du plasticien et photographe; études pour l’affiche du film et note d’intention de Clarke; galerie d’œuvres et autres affiches de l’artiste. Cette section des bonus peut être vue comme le pendant des expositions artistiques qui ont eu lieu autour de la diffusion en salle du film.

- Etudes sur le film par Jordi Vidal, Joseph Gomez et Jean-Pierre Le Nestour. De longs textes passionnants autour de Munch et de l’œuvre de Watkins. Jordi Vidal est l’auteur du Traité du combat moderne (Allia) et de Résistance au chaos (Allia) où il analyse le fonctionnement d’une société contemporaine qui repose sur la désinformation et l’ignorance. Ni alter-mondialiste, ni trotskyste, ni maoïste, ni de quelque chapelle que ce soit, Vidal est un observateur acéré des dérives de notre société. Il nous parle ici de Peter Watkins: la danse de la vie. Jean-Pierre Le Nestour reprend son texte le K Watkins déjà présent sur le site Co-errance. Joseph Gomez est l’auteur du plus long texte proposé avec Edvard Munch de Peter Watkins : Le réalisateur, le sujet et nous.

- Filmographie de Peter Watkins

- Biographie d’Edvard Munch

Par Olivier Bitoun - le 23 janvier 2006