Menu
Test dvd

Coffret Le Saint

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 4 / 3 / 2009

Image

Concernant Le Saint à New York, un carton annonce que le matériel disponible étant très détérioré, certaines imperfections persistent. Le master est finalement assez bien nettoyé, même s'il reste quelques défauts passagers, griffures et taches peu gênants. Côté transfert numérique (en 4/3), la compression est moyenne et la définition accuse le coup du lissage de l'image. Celle-ci se révèle fade, manquant de contraste et de profondeur. Pour Le Saint contre-attaque, le verdict est tout autre : l'image est très belle, avec du piqué et des contrastes bien équilibrés. Le niveau de détail est plus que correct et le lissage de l'image ne se fait pas ressentir. Le master d'origine devait être en bien meilleur état que celui du Saint à New York, ce qui permet à Montparnasse de nous proposer une édition des plus agréables. Le reste du coffret est dans l’ensemble de qualité comparable et l’on déplore seulement sur certains titres une compression trop visible et quelques effets de fourmillements sensibles sur les fonds clairs. Simon Templar face au Saint est, des titres proposés dans le coffret, l’édition la plus belle, tant au niveau des contrastes que de la définition.

Son

Seule les versions originales sont ici proposées, les sous-titres français étant amovibles. La bande son mono du Saint à New York est d'assez mauvaise qualité : on note un souffle très présent, des craquèlements, et les voix sont étouffées quasi tout du long. Par contre, celle du Saint contre-attaque est très correcte avec des dialogues clairs, bien mixés avec les ambiances et la musique. Les autres titres sont d’une qualité sonore équivalente, avec de temps à autres certains passages un peu abîmés où se font entendre quelques craquèlements.

Suppléments

Interview de Leslie Charteris (5mn) : une interview donnée par Charteris pour la télévision (dont nous ne connaissons ni l'origine, ni la date), dans laquelle l'auteur du Saint répond (en français s'il vous plaît) aux questions "bateau" de la journaliste. On n'en apprend guère, ni sur le personnage, ni sur son inventeur. Parlant des films, Charteris déclare ne pas les apprécier, les studios américains étant selon lui incapables de comprendre ce personnage "so british".

Livret : Le Robin des Bois des temps modernes par Jean-Marc Lofficier (20 pages) Lofficier évoque ici l'histoire du Saint sous toutes ses coutures : le parcours de Charteris, la naissance de Simon Templar, l'évolution du personnage au fil du temps, les différentes adaptations au cinéma, la création de la série télé... Vingt pages extrêmement documentées (les éléments contextuels de cette chronique sont pour l'essentiel tirés de ce petit ouvrage) et riches en informations.

Par Olivier Bitoun - le 10 janvier 2009

Partenariat