Menu
Test dvd

Coffret Jacques Tourneur : Vaudou, La Féline, L'Homme-léopard

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 4 / 11 / 2003

Image

Sur ce point les éditions Montparnasse n’offrent aucune amélioration par rapport aux DVD simples édités précédemment. En ce qui concerne Vaudou et La Féline, rappelons que l’image est de bonne qualité tandis que L’homme léopard présente un master assez flou (pour plus de détails se référer aux critiques image de La féline, Vaudou et l’Homme Léopard.

Son

En ce qui concerne les pistes sonores, un vrai travail de rénovation a été effectué. Les DVD proposent la bande son originale en mono (celle qui existait déjà sur les DVD simples) ainsi qu’une piste remixée sur 6 canaux. Evidemment, les intégristes du format d’origine n’y verront aucun intérêt, mais laissons les passer leur chemin afin d’apprécier ce bonus. Les trois films proposent ce remixage et il faut avouer qu’il apporte une belle ampleur au score de Roy Webb et aux bruitages concoctés par Tourneur. Tous les sons sortent enfin du mono étriqué de la bande originale et paraissent libérés ! Une ambiance sonore entoure le spectateur avec parcimonie (point d’effets accentués) et permet une belle immersion dans l’ambiance si particulière des trois films. Seul bémol : les dialogues champs/hors champs sont mixés d’une étrange façon : lorsque le protagoniste visible à l’écran s’exprime on entend sa voix de manière distincte dans l’enceinte centrale mais quand son interlocuteur lui répond, ses paroles se retrouvent brusquement plongées dans les enceintes latérales avec un effet d’écho qui, manifestement, n’est pas le fruit du travail si précis de Tourneur ! Mais ce détail passé, nous ne pouvons que nous réjouir de ce remix sonore globalement réussi.

Suppléments

Packaging : le coffret est présenté dans un boîtier carré identique à ceux précédemment édités (Soupçons, Citizen Kane...). Côté design, les infographistes Montparnasse ont repris avec brio l’imagerie de l’affiche originale de Vaudou. A l’intérieur de ce superbe coffret nous trouvons un feuillet de 15 pages reprenant la biographie de Tourneur, une brève analyse des trois films ainsi que leur générique respectif. Sur le plan numérique, le coffret regroupe 2 DVD : le premier propose La Féline et Vaudou tandis que le second est consacré à L’homme Léopard et aux bonus.

Entretien avec Jacques Tourneur (4’31) : cette interview en 2 parties constitue sans doute le trésor de la section bonus. Les entretiens avec Jacques Tourneur sont particulièrement rares et les images trouvées par Montparnasse n’en sont que plus touchantes. Néanmoins la durée du document nous laisse un peu sur notre faim : Tourneur y évoque surtout sa collaboration avec Val Lewton et parle de son travail sur la lumière. Rien de bien percutant dans les propos de Tourneur (qui ont été repris maintes fois par les analystes) mais un énorme plaisir dans la découverte de ces images de l’artiste.

Val Lewton, un producteur artiste par Patrick Brion (15’49) : historien du 7ème art et programmateur du cinéma de minuit sur France 3, Brion est un passionné. Avec l’application d’un universitaire, il dresse une biographie de Lewton qui regorge de détails et d’anecdotes. On apprend ainsi comment le jeune producteur devint bras droit de Selznick avant de rencontrer Tourneur auprès duquel il créa l’unité fantastique de la RKO. Cette interview de Brion brille par la passion qui en émane et par l’érudition de son auteur. Un vrai plaisir !

Tournures de Tourneur, à propos de l’homme Léopard par Patrice Rollet (21’39) : enseignant de cinéma, membre de Trafic et ancien des Cahiers, Patrice Rollet concentre son intervention sur l’Homme Léopard. Son analyse a le mérite de remettre le film sur un piédestal. Même si l’on peut être en désaccord avec Rollet en ce qui concerne son analyse du film, force est de constater que sa démonstration tient la route. Après l’avoir écouté, vous aurez envie de redécouvrir The leopard man dont Rollet a su déceler tous les trésors cachés.

Un cinéaste moderne par Jean-Claude Biette (12’38) : l’auteur de Poétique des auteurs, Qu’est-ce qu’un cinéaste et Cinémanuel parle de Tourneur sur un rythme plus lent mais toujours enthousiaste. Son discours est moins construit que ceux de Brion ou Rollet, mais ses propos demeurent passionnants. Son portrait du cinéaste met en avant sa modernité et son rapport à Hollywood.

Trois notes sur Jacques Tourneur par Marina de Van (13’12) : comédienne, collaboratrice d’Ozon et réalisatrice du très remarqué Dans ma peau, Marina De Van surprend ! Moins académique que Rollet ou Brion, elle analyse La féline sous un aspect psychologique et vante l’art du hors champ de Tourneur en expliquant qu’elle a une approche complètement inverse lorsqu’elle réalise ! Ses réflexions qui peuvent paraître torturées offrent cependant une analyse intéressante et originale du cinéaste.

Dans la même collection : ce bonus d’ordre publicitaire permet de découvrir un extrait de chaque film proposé dans la nouvelle fournée de collector (Top Hat, La charge Héroïque et La chevauchée fantastique).

Conclusion : ce coffret collector devrait ravir les admirateurs de Tourneur : le remix en 5.1 est convaincant, les bonus sont riches et intéressants, et le packaging particulièrement soigné en font un très bel objet que les fétichistes admireront jour et nuit ! Seul bémol, l’image des films n’a pas subi de restauration depuis les précédentes éditions. Pour Vaudou et Cat People ce n’est guère gênant (la qualité était déjà correcte) par contre nous aurions souhaité voir L’homme Léopard sous un meilleur aspect. Mais ne faisons pas la fine bouche, ce coffret est une réussite qu’on risque de retrouver sous de nombreux sapins de Noël !

Par François-Olivier Lefèvre - le 18 octobre 2003

Partenariat