Menu
Test dvd

Capitaine Blood

DVD - Région 1
Warner
Parution : 19 / 4 / 2005

Image

Agé de plus de soixante dix ans, la copie originale n’est pas exempte de défauts. On remarque des griffures et points blancs ainsi que des fins de bobines abîmées. Toutefois, le travail de restauration des laboratoires Warner fait encore preuve d’un savoir-faire de haut niveau. Quitte à laisser quelques scories sur sa copie, les responsables de la restauration et de la numérisation du transfert ont permis au film d’être présenté avec une définition remarquable. D’autre part, aucun défaut de compression n’est à signaler et les contrastes sont remarquablement gérés. C’est ici une leçon que donne Warner à certains éditeurs usant et abusant des réducteurs de bruits (afin de gommer les quelques imperfections d’une copie originale) quitte à sacrifier la définition. Ici, la copie est parfois abîmée mais elle ne perd jamais de son charme !

Son

de ce point de vue, le mono proposé en vo est d’excellente facture. Les dialogues se détachent avec clarté, la musique et les bruitages ne sont jamais écrasés et aucun souffle n’est à signaler. La vf ne propose pas le doublage d’origine (André Norevo et Lucienne Dorridge doubleaient Errol Flynn et Olivia de Havilland) mais une VF (René Arrieu est la voix d’Errol Flynn) réalisée après guerre. Cette une piste écrase légèrement le reste du spectre sonore. A noter que certaines scènes ne sont pas doublées. On passe ainsi du français à l’anglais avec surprise ! Les sous-titres sont proposés en français ; blancs et discrets ils s’intègrent parfaitement à l‘image

Suppléments

Le DVD est présenté dans un boitier amaray. Les menus sont animés et sonorisés. Aucun supplément n’est sous-titré.

Warner Night at the Movie : ce supplément divisé en plusieurs documents vise à replonger le spectateur dans l’actualité sociale et culturelle de l’époque. Leonard Maltin présente les différents programmes d’origine parmi lesquels une bande annonce de A Midsummer Night’s Dream (1’52), des extraits des Hearts Metrotone News de l’année 1935 (2’44), Johnny Green à l’œuvre avec son orchestre (10’40), une émission avec la marionnette Charlie McCarthy (11’08) et un dessin animé Merrie Melodies (6’53). Si ces différents documents ne sont pas dénués de charme, ils n’apportent pas pour autant d’intérêts au film…

Captain Blood. A Swarshbuckler is born (22’59) : ce documentaire revient sur la genèse du film et l’émergence du genre swarshbuckling (films avec combat à l’épée). Animé par des historiens, universitaires et autres spécialistes du genre, cet hommage à Captain Blood est plutôt bien structuré et permet de rappeler le parcours des comédiens (Errol Flynn en tête) et du réalisateur, Michael Curtiz.

Lux Radio Theater Broadcast (58’43) : Enregistrement audio de la représentation radiophonique de Captain Blood. Ce document d’archive, enregistré en 1937, n’est pas d’une très bonne qualité sonore mais permet d’écouter Flynn, de Havilland et le reste de l’équipe du film réuni pour cet évènement radio. Ce n’est certes pas très passionnant, mais ce doc est tout de même bourré de charme !

Theatrical Trailer (3’31) : bande annonce du film. L’image n’est pas restaurée et permet de mesurer l’étendue du travail effectuée par les techniciens Warner sur le film !
Par François-Olivier Lefèvre - le 4 octobre 2006

Partenariat