Menu
Test dvd

Bons baisers d'Athènes

DVD - Région 2
PVB Editions
Parution : 5 / 12 / 2003

Image

L’image proposée par PVB est une bonne surprise pour les spectateurs quelque peu âgés qui se souviennent des couleurs délavées du film lors des reprises en salles ou des diffusions télévisées. La copie affiche donc une colorimétrie parfaitement saturée, des contrastes probants et une plutôt bonne définition (qui pèche parfois cependant dans les mouvements). La propreté du master est également à mettre au crédit du DVD, malgré l’apparition rare de quelques rayures verticales. On retiendra cependant des fourmillements dans les plans larges et une impression de "filés" lors des fameux plans d’hélicoptère. Autrement, ces petits soucis de compression ne gênent en rien la vision d’un film que l’éditeur a eu la bonne idée de graver sur deux disques, compte tenu de la présences de plusieurs mixages sonores.

Son

L’éditeur propose deux remixages multicanaux et le mixage mono d’origine, et ce pour les deux langues (anglais et français). Malgré ces remixages, l’image sonore reste frontale, l’enceinte centrale étant sollicitée en priorité pour la musique comme pour les ambiances. Les enceintes avant et arrière la secondent discrètement en faisant sentir une légère ouverture sonore. Les pistes mono semblent avoir une dynamique plus prononcée et une définition légèrement meilleure, mais on a surtout l’impression d’entendre une toute autre tessiture. Les versions françaises produisent le même effet que les versions originales, bien qu’elles soient un peu plus étouffées. Le doublage français est celui d’origine avec les voix parfaitement reconnaissables des doubleurs attitrés pour chacune des stars du film. On regrettera seulement le doublage navrant de Stefanie Powers qui la fait passer pour une véritable cruche (ce qu’elle n’est pas loin d’être dans le film, mais l’effet est bien trop appuyé). De toute manière, toutes les pistes affichent une belle clarté et sont exemptes de souffle.

Suppléments

Le DVD comporte deux disques, en fonction des langues proposées. Chaque disque dispose des mêmes menus 4/3 fixes et musicaux (le thème musical de Lalo Schifrin) qui suivent une introduction composée d’un court montage d’images du film. Le chapitrage est fixe et muet : 8 vignettes réparties sur 2 pages.

DVD 1 : Filmographies déroulantes de Telly Savalas, Roger Moore, Elliott Gould, David Niven, Claudia Cardinale, Richard Roundtree, Stefanie Powers, Sonny Bono et George P. Cosmatos sur fond du thème musical du film.

DVD 2 : Bons Baisers de Claudia Cardinale (27’46’’) : un entretien avec l’actrice italienne qui est censé survoler la carrière prolifique de la grande comédienne. Se retrouver en face de la mythique Claudia Cardinale doit être particulièrement impressionnant et déstabilisant pour perdre toute notion de professionnalisme. Car cette interview est en effet filmée en dépit du bon sens (le pauvre cameraman semble passer son temps à chercher le cadrage de son plan… fixe) et montée à la truelle (on nous gratifie même de splendides faux raccords regard et on espère que Mme Cardinale ne s’est pas aperçue du traitement infligé à son profil). Le journaliste menant l’entretien est passionné et fort sympathique mais la qualité des questions posées, souvent très "people", n’est pas digne de l’investissement de PVB (car organiser une interview exclusive d’une telle star reste une réussite pour un éditeur indépendant). Sans vouloir être gratuitement méchant, on a parfois l’impression d’assister à une interview de Raphaël Mezrahi. Néanmoins, Claudia Cardinale parvient à nous livrer quelques anecdotes intéressantes, et nous parle de ses débuts à Cinecitta, de sa personnalité, de ses rencontres et du statut de ses films.

Malgré tout, PVB fait toujours montre de respect vis-à-vis des films qu’il édite, quel qu’en soit leur intérêt cinématographique. La qualité technique est régulièrement au rendez-vous et le prix demandé n’est jamais prohibitif.

Par Ronny Chester - le 17 décembre 2003