Menu
Test dvd

Blade Runner

DVD - Région 2
Warner
Parution : 8 / 11 / 2006

Image

L'éditeur précise sur sa jaquette que le film a été entièrement restauré et remastérisé. Un traitement qu'attendaient depuis des années ceux pour qui Blade Runner est l'un des films qui ont fondé leur cinéphilie. Vérification faite, nous ne pouvons que féliciter Warner dont l'entreprise de restauration se révèle impressionnante. Même si l'on peut tiquer sur un certain plan, ou du moins rester interrogatif, comme on le verra en fin de paragraphe. Les améliorations qui nous sautent aux yeux concernent la propreté et la stabilité de l'image (adieu les scories de l'ancienne édition), le niveau de précision et la gestion magnifique des contrastes. L'image, dans son ensemble, est plus lumineuse. Autre bon point : les extrêmités latérales du cadre sont repectées (le DVD de 1998 était coupé sur les bords). La compression est exemplaire et le grain vidéo excessif a été gommé, mais sans nuire au grain cinéma (on ne s'étonnera donc pas, et c'est heureux, que les plans d'effets spéciaux contenant des incrustations optiques présentent une granulatiion plus prononcée). Où peut donc résider notre scepticisme ? Dans la gestion de la colorimétrie exclusivement. Les couleurs sont bien plus saturées, mais ont une tonalité plus froide et métallique que sur le DVD précédent (qui sur ce plan était loin d'être parfait, il faut aussi l'avouer). On pourra donc se demander si lon ne sacrifie pas trop au rendu des images contemporaines au risque de brouiller le souvenir d'une palette de couleurs plus chaude. Les photos de tournage et d'exploitation montrent une colorimétrie se situant entre les deux (mais ces sources, comme toutes les autres, ont bénéficié d'un traitement à l'impression). La question reste ainsi posée. Les scènes romantiques réunissant Deckard et Rachael ont légèrement perdu de leur chaleur, mais les tons ocres restes bien exploités et mis en valeur. Au-delà d'une interrogation qui mérite d'être précisée, le nouveau master se regarde cependant avec un plaisir et une joie joie bien réels.

Son

Du côté des bandes-son, on pourrra également constater un nettoyage bienvenu, même s'il est moins flagrant. Les trois pistes sont claires et présentent une belle dynamique. Belle gestion des ambiances en général, même si la VF porte encore ses voix plus en avant. Blade Runner est un film qui se prêtait parfaitement à une remastérisation 5.1. Il n'en pas été ainsi. Si l'on reste donc avec du Dolby Surround, celui-ci n'a pas trop à rougir (mais attention à la saturation), car la spatialisation est de qualité (surtout sur les voies frontales, évidemment). De même le traitement de la musique, composée par un Vangelis au sommet de son talent (et toc, Olivier !!), permet toujours cette immersion du spectateur dans cet univers incroyablement riche et hypnotisant.

Suppléments

Warner a prévu la ressortie de Blade Runner en deux temps : fin 2006 pour une version sans bonus, et début 2007 avec un DVD présentant les diférentes versions du film et contenant et de nombreux suppléments. Il faudra donc s'armer encore d'un peu plus de patience pour découvrir cette arlésienne tant attendue des cinéphiles dans une édition digne de sa légende (nous proposerons alors une mise à jour de l'analyse et de son test). Ce DVD sans bonus nous aura permis néanmoins de savourer pleinement la remastérisation effectuée par l'éditeur.
Par Ronny Chester - le 17 novembre 2006

Partenariat