Menu
Test blu-ray

Tristana

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 5 / 3 / 2020

Image

D'abord paru en 2017 dans le coffret consacré à Luis Buñuel, Tristana est désormais disponible en édition individuelle. La restauration se base sur un scan un peu plus ancien auquel ont probablement été ajoutés quelques travaux de nettoyage et de stabilisation (très efficaces). Les limites du scan HD se font sentir dans la texture assez douce de l'image, le piqué peu ciselé, le niveau de détail qui peine à convaincre ou l'apparition de bruit vidéo dans les scènes en basse lumière. Le grain est palpable, léger mais bien présent, et encore très épais. Les contrastes apparaissent assez inégaux d'un plan à l'autre, mais sans doute conformes à l'étalonnage de la sortie salle : un réajustement du niveau de noir n'aurait parfois pas été de refus tant ils apparaissent très éclaircis dans certains plans, avec une légère teinte en prime. Certaines images nocturnes semblent aussi bien suspectes, bien trop exposées pour convaincre. La colorimétrie est dans des tons marrons et verdâtres un peu ternes, très loin de l'aspect froid du précédent master. Car Studiocanal proposait jusqu'alors Tristana dans un DVD assez discutable, sorti en 2005 au format 4/3 et à l'aspect très sombre. Le film est désormais présenté de manière plus satisfaisante, mais il reste encore de sérieux progrès à faire, surtout si l'on jette un oeil au Blu-ray américain sorti chez Cohen Media en 2013, dont le rendu est sensiblement plus convaincant à tous les niveaux - mais pas irréprochable pour autant (les captures Cohen Media sont tirées du site dvdbeaver).

DVD Studiocanal (2005) vs. Blu-ray Studiocanal (2020) : 1 2 3 4 5 6 7 8

Blu-ray Cohen Media (2013) vs Blu-ray Studiocanal (2020) :   1  2  3  4  5  6  7

Son

La version originale espagnole est assez propre, avec une ouverture honnête mais un spectre peut-être un tout petit peu couvert. On note un très léger souffle en arrière-plan et surtout des sifflantes marquées. La version française est plus claire, tout aussi propre et peu sujette aux traces d'usure. Prévue également pour le marché allemand, le Blu-ray bénéficie donc d'un doublage teuton de bonne facture, techniquement soigné.

Suppléments


Rites (20 min - SD)
Repris du DVD de 2005, un supplément éclairant sur Tristana, qui explique par exemple comment les rituels de certains personnages (les pantoufles, le chocolat) trahissent la fragilité de l'humanité face à la mort - et rappellent les propres rituels de Buñuel à Tolède, décor de sa jeunesse qu'il confronte à ses angoisses de la vieillesse. Le réalisateur traite ce sujet avec une "dérision mélancolique" lorsqu'il se regarde à travers son alter ego Fernando Rey, quand il décrit le passage du désir au désir pervers, ou le besoin des autres. Assistant-réalisateur sur le film, Pierre Lary donne quelques explications du tournage de la scène du balcon, à la "violence érotique terrible", ou sur la méthode travail perfectionniste de Buñuel. Jean-Claude Carrière se souvient enfin d'un dîner chez George Cukor, à Los Angeles, où Hitchcock parlait avec passion de Tristana...

Le génie de Bunuel (18 min - 1080i)
Franco Nero raconte sa participation à Tristana et sa collaboration avec Luis Buñuel, "un des meilleurs réalisateurs de tous les temps". Sans savoir qu'il interprétait Buñuel jeune dans le film, il fut très impressionné par le réalisateur dont il évoque l'âme d'enfant et la grande détermination au travail (Nero n'avait finalement rien d'autre à faire que suivre ses recommandations). Il revient sur ses rapports avec l'équipe, Catherine Deneuve à la réputation hautaine ou Fernando Rey qui gardait son fils lorsque son épouse Vanessa Redgrave venait lui rendre visite à Tolède. Il raconte sa participation au projet avorté du Moine, ainsi qu'une anecdote rapportée par Buñuel sur le choix des actrices de Cet obscur objet du désir. Un témoignage toujours bon à prendre mais qui ne marquera pas les esprits...

Bande-annonce française (3 min 02 s - SD)

En savoir plus

Taille du Disque : 31 051 290 308 bytes
Taille du Film : 25 837 056 000 bytes
Durée : 1:39:08.916
Total Bitrate: 34,75 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 30,12 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 30126 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 877 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 869 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: Spanish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 833 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: German / 31,664 kbps
Subtitle: English / 26,334 kbps
Subtitle: French / 21,127 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 9 juin 2020