Menu
Test blu-ray

Rio Grande

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 15 / 9 / 2020

Image

Cette nouvelle édition de Rio Grande reprend le master utilisé par l'éditeur américain Olive Film en 2012. Ce n'est donc pas le transfert le plus récent puisque l'éditeur britannique MOC a édité récemment un Blu-ray utilisant un DCP 2K réalisé par Paramount en 2019. Nous ignorons les raisons pour lesquelles Sidonis n'a pas utilisé ce même matériel pour son édition. Néanmoins, ce transfert, aussi ancien soit-il, possède quelques solides arguments à son avantage. Nous en reparlerons ci-après avec un comparatif entre les deux éditions. Dans un premier temps, nous proposons de comparer cette nouvelle édition Sidonis avec celle d'Olive, pour constater les similitudes. Il s'agit d'un transfert HD de bonne facture, à la définition soignée sans excès d'artifice. Le grain n'est pas manipulé et l'encodage est propre. Les éléments chimiques sont relativement abîmés avec quelques rayures ici et là. Mais dans l'ensemble, ce très beau noir et blanc est très plaisant à regarder, on regrettera simplement des blancs un peu trop saturés lors des extérieurs jour.

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3

Notre deuxième série de comparatifs est consacrée à l'édition DVD des Editions Montparnasse sortie en 2000 et chroniquée sur le site. Précisons que Paramount avait ressorti le film en 2004 en DVD. Sans surprise, ce nouveau Blu-ray offre une définition largement supérieure et une gestion des basses lumières bien plus précise. Cela dit, on a vu des DVD plus en difficulté avec ce type de comparaison.

Comparatif 1  Comparatif 2 Comparatif 3  Comparatif 4

Notre dernière série de comparaisons concerne ce nouveau Blu-ray Sidonis et l'édition MOC sortie l'année dernière avec un nouveau transfert (que l'on suppose 2K car Rio Grande n'est répertorié nulle part comme étant un DCP 4K). Il est clair que les deux transferts utilisent les mêmes éléments chimiques à la base, les rayures sont identiques et n'ont pas été nettoyées sur les deux transferts (comparatif 1). Le transfert MOC est zoomé et offre moins d'image sur les côtés. Par contre, les contours sont  plus doux, et les blancs moins agressifs et moins saturés. Néanmoins, le comparatif 4 ne nous convainc guère sur la supériorité du BR anglais en termes de piqué et de précision. Le comparatif 2 donnerait également l'avantage à l'ancien master en terme de lisibilité dans les basses lumières, et plus surprenant encore, ce nouveau master n'offre pas un noir et blanc totalement neutre avec une légère dérive magenta (confirmée par notre histogramme RVB ci-dessous).

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4

Histogramme RVB avec dérive magenta édition MOC

Analyse du même plan (les soldats au coin du feu) sur l'édition Sidonis,
où l'on constate un noir et blanc plus nuancé et plus équilibré et surtout sans dérive chromatique !

Son

Le mixage mono de la version originale est d'excellente qualité, sans distorsion et sans souffle. D'une remarquable clarté lors des dialogues, ce mixage propose des ambiances soignées et parfaitement audibles. La version française d'époque est d'un bon niveau technique mais les ambiances sont quasi absentes (le bruit de la rivière est bien présent dans la version originale, mais très étouffé dans la VF).

Suppléments

Making of (20 min - SD)
Avec sa verve habituelle, Leonard Maltin nous raconte la genèse et le tournage de Rio Grande dans ce document datant de 1993. On y  apprend entre autres que Rio Grande est en fait une commande de la Republic que John Ford a acceptée de tourner pour pouvoir réaliser par la suite L'Homme tranquille, une oeuvre plus personnelle. Des interviews de Michael Wayne (fils de John), des comédiens  Harry Carey Jr. et Ben Johnson complètent ce document de facture classique. Les deux derniers cités étant des fidèles de l'univers fordien, ils nous racontent les traditionnelles anecdotes de tournage et plus précisément le travail sur les cascades à cheval.


Présentation par Jean-François Giré (14 min - HD)
On retrouve à nouveau Jean-François Giré pour suppléer Bertrand Tavernier. Ce spécialiste du western européen évoque pour nous les qualités et les défauts de Rio Grande, film de commande humaniste et plein de sensibilité filmé dans un splendide noir et blanc. La valeur ajoutée de cette présentation comparée à celle très complète et documentée de Patrick Brion reste peu évidente. En somme, cela paraît un peu léger, Giré admettant ne pas avoir revu le film depuis longtemps, et sa connaissance de ce cinéma nous paraît finalement assez limitée.

Présentation du film par Patrick Brion (14 min - HD)
Une remise en perspective du film dans la carrière de Ford et une analyse critique pertinente. C'est carré, précis et sans fioriture.

Bandes-annonces
L'une d'entre elles est la bande-annonce originale en anglais, elle est en très mauvais état. La deuxième semble être un montage en HD effectué par Sidonis à partir du master du film.

Livret de 96 pages rédigé par Patrick Brion
Ce livre est entièrement consacré à la fructueuse collaboration cinématographique Ford/Wayne qui régna sur le cinéma hollywodien, et plus particulièrement sur le western, lors de la première moitié du siècle dernier. Ce livre s'ouvre sur une lettre manuscrite signée Patrick Brion évoquant avec nostalgie l'époque où il découvrit le cinéma de genre hollywoodien en version originale dans quelques salles parisiennes. Les deux chapitres suivants sont des courtes biographies de John Ford et John Wayne. Puis une longue filmographie croisée de films communs auxquels John Wayne aurait participé comme simple figurant ou bien comme acteur principal. La suite du livre est donc consacrée à la présentation de ces films communs, on commence donc avec Mother Machree où John Wayne est simple figurant pour finir avec Le Grand McLintock réalisé par Andrew McLaglen, mais certaines scènes auraient été réalisées par John Ford d'après Brion. Ce livre se clôt sur une lettre manuscrite écrite par Maureen O'Hara en 2002. On nous informe également que de nombreux textes sont repris du livre John Ford par Patrick Brion des éditions de La Martinière.

En savoir plus

Disc Label: RIO GRANDE
Disc Size: 36,775,533,208 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 28,178,380,800 bytes
Length: 1:45:06.383
Total Bitrate: 35.75 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29877 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1988 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1826 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 1.246 kbps
Subtitle: French / 20.072 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 9 octobre 2020