Menu
Test blu-ray

Normandie Niemen

BLU-RAY - Région A, B, C
Gaumont
Parution : 11 / 9 / 2019

Image

Après La Cage aux rossignols, Les Cadets de l'océan et Lafayette, Gaumont intègre dans sa belle collection Découverte Blu-ray un autre film de Jean Dréville, Normandie Niemen qui a été restauré en 2K par le laboratoire Eclair, pour un résultat très convaincant. Les images ont été stabilisées et entièrement nettoyées, les contrastes sont assez bien tenus, le noir & blanc conserve une belle gamme de nuances - on relèvera toutefois quelques plans aux noirs relevés et manquant de détails, occasionnant ainsi quelques zones sombres vides. La définition est plutôt bonne, avec des gros plans bien détaillés, malgré quelques erreurs ponctuelles de mise au point. La granulation argentique est respectée et plutôt bien dosée. Les observateurs pourront remarquer que la texture du grain montre parfois des signes de faiblesse, conséquences inévitables des retouches numériques venues au secours de plans très sales, comme on peut le voir dans l'un des suppléments... Normandie Niemen est présenté dans des conditions de visionnages très confortables.

Son

Le laboratoire L.E. Diapason, comme à son habitude, a fait un excellent travail de restauration sur la bande-son. Hormis quelques saturations d'origine (concernant la musique du générique), le rendu est absolument immaculé, sans traces d'usure, sans souffle, avec des voix cristallines et impeccables (même pour les scènes post-synchronisées). Certaines prises de son direct conservent les sons ambiants jusqu'au léger ronronnement du moteur caméra. Des conditions d'écoute idéales, d'une grande fidélité au mixage d'origine.

Suppléments

Jean Dréville au Beaumont Palace (31 min - 1080p)
Un entretien avec Patrick Glâtre, spécialiste de Jean Dréville, installé dans le cinéma de Beaumont-sur-Oise qui servit de décor à La Dernière séance de FR3, dans les années 80. Patrick Glâtre présente ce réalisateur à succès aujourd'hui méconnu, et l'un de ses films préféré : Normandie Niemen. Le biographe résume le style Dréville avec cette oeuvre apolitique "au plus près de la réalité" qui fait miroir avec La Bataille de l'eau lourde. Il évoque Normandie Niemen comme un film de commande qui se rapproche du documentaire, et parle du tournage en Union Soviétique qui permit au "grand producteur" Alexandre Kamenka de revenir à ses racines, concrétisant un projet de 20 ans et profitant en même temps du budget conséquent apporté par les Russes. Glâtre raconte l'écriture du scénario, la participation relative d'Elsa Triolet et surtout "le gros travail d'enquête" de Charles Spaak à partir des témoignages des survivants et du journal de bord de l'époque, même si certaines modifications dramaturgiques ont été apportées pour dynamiser le récit dans sa dernière partie. On parle enfin de la sortie évènement de Normandie Niemen, dont la portée diplomatique participa modestement à apaiser certaines tensions de la Guerre Froide. Joli succès en France, le film est encore aujourd'hui une oeuvre culte en Russie...

Normandie Niemen restauré (2 min 19 - 1080p)
Un avant/après restauration où l'on peut constater la stabilisation et le profond nettoyage des images.

Bande-annonce originale restaurée (4 min 29 - 1080p)


En savoir plus

Taille du Disque : 46 412 422 155 bytes
Taille du Film : 36 265 721 856 bytes
Durée : 2:00:46.113
Total Bitrate: 40,04 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 36,86 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36866 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1255 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 3,429 kbps
Subtitle: French / 32,808 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 19 mars 2020

Partenariat