Menu
Test blu-ray

More

BLU-RAY - Région B
M6 Vidéo
Parution : 6 / 1 / 2016

Image

M6 Vidéo propose ici une nouvelle restauration 2K, effectuée à partir du négatif original, qui se démarque assez nettement du Blu-ray disponible en Angleterre, édité par le British Film Institute en 2011. Hormis de légères différences de cadrage, le principal changement se situe au niveau de la colorimétrie, supervisée par le réalisateur, et désormais un peu plus chaude (le disque anglais possédant une ambiance générale plus bleutée). Le grain était assez abondant sur le disque BFI, il est désormais plus fin mais aussi plus discret. Au petit jeu des comparaisons, l'image du disque français semble plus lissée alors que, pendant le visionnage, cette impression est beaucoup moins évidente : le master édité par M6 Vidéo possède un très bon niveau de détail, avec un joli piqué et une texture argentique tout à fait convaincante. On aurait effectivement pu laisser le grain s'épanouir un peu plus mais, en l'état, l'image possède un cachet cinéma indéniable, soutenu par un débit vidéo solide. On notera enfin une copie très propre, immaculée, et des contrastes pas toujours homogènes, avec des noirs souvent un peu clairs - les nuits possèdent heureusement des noirs plus profonds.

Son

Pour pouvoir économiser sur un budget déjà bien réduit, le film a été entièrement post-synchronisé. La bande-son mono est fidèlement restituée, avec des voix claires (et sifflantes) et des ambiances nuancées. On ne remarque aucun souffle ou saturations, l'ensemble ayant été complètement nettoyé.

Suppléments

M6 Vidéo avait édité More en DVD en 2007, au sein d'un coffret qui proposait également La Vallée. L'éditeur en reprend ici les mêmes suppléments.

Interview de Barbet Schroeder (30 min - SD)
A défaut d'un véritable documentaire sur le film, M6 Vidéo nous offre une demi-heure très intéressante avec le réalisateur de More. Interrogé par le critique Jean Douchet, Barbet Schroeder revient sur la production de son premier film, monté avec une grande économie et au Luxembourg, pour éviter la censure. Le sujet comportait des éléments autobiographiques et il avait choisi un environnement qu'il connaissait intimement : le tournage s'est déroulé dans sa maison familiale à Ibiza où il passait ses vacances depuis l'adolescence, une île investie par d'anciens Nazis qui tentaient de se faire oublier. Barbet Schroeder se défend d'avoir voulu faire un film sur la génération psychédélique, ce que l'on retient essentiellement du film aujourd'hui, ayant été plus intéressé par le voyage initiatique et cette histoire tragique de "femme fatale en T-shirt", avec amour et destruction. Il évoque également sa collaboration avec le groupe Pink Floyd, alors totalement inconnu.

Bande-annonce originale (2 min 31 - SD - 4/3), non restaurée, avec une voix off en français et les dialogues du film en anglais.

Maquillages (12 min - SD - 4/3)
C'est l'un des trois court-métrages réalisés par Barbet Schroeder pendant les repérages de de La Vallée en 1971. Photographié par Nestor Almendros, parfois commenté en voix off, mais le plus souvent sans paroles, ce documentaire à tendance ethnographique s'attarde sur la tradition des parures et des maquillages pour certaines tribus de Nouvelle-Guinée. La caméra se fait surtout observatrice de ce qui s'apparente à une forme d'art. Un supplément qu'il aurait été plus logique de voir figurer sur le Blu-ray de La Vallée mais dont la présence reste indispensable pour illustrer l'aspect documentaire très présent dans la filmographie de Barbet Schroeder, jusque dans ses fictions comme ici, avec More.


En savoir plus

Taille du Disque : 33 465 068 653 bytes
Taille du Film : 31 171 129 344 bytes
Durée : 1:57:04.559
Total Bitrate: 35,50 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 32,95 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32954 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 835 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 14,092 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 14 janvier 2016