Menu
Test blu-ray

Moby Dick

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 23 / 5 / 2017

Image

Comme ils aimaient souvent à le faire sur certaines productions indépendantes, John Huston et son chef opérateur Oswald Morris ont cherché à se démarquer des conventions esthétiques hollywoodiennes pour Moby Dick. Leur option fut de déchromatiser l'image en ajoutant aux trois négatifs tri-chrome du procédé Technicolor un quatrième négatif noir et blanc. Pour cette édition Blu-ray, l'éditeur français Rimini s'est procuré un transfert HD auprès de l'ayant droit MGM. Ce nouveau transfert est assez éloigné de ce que nous avions pu voir jusqu'à maintenant en DVD. Ainsi, je vous invite à consulter le premier comparatif ci-dessous. On constate que le nouveau transfert est proposé au format 1.66, contre 1.33 précédemment. On constatera également que la déchromatisation est bien plus prononcée que sur le DVD (comparatif  4).

Comparatif 1    Comparatif 2    Comparatif 3    Comparatif 4

Ce même master est sorti aux Etats-Unis chez l'éditeur Twilight Time, celui ci a procédé à quelques ajustements supplémentaires en modifiant le gamma et en renforçant l'aspect monochrome. Cf. notre deuxième comparatif ci-dessous:

Comparatif 1   Comparatif 2   Comparatif 3       Comparatif 4

Dans un cas comme dans l'autre, ce nouveau transfert ne nous convainc guère. La définition est insuffisante, et le film aurait certainement besoin d'une restauration plus lourde nécessitant un investissement colossal avec ses quatre négatifs à scanner et recomposer en numérique. En attendant, il nous faudra nous contenter d'une édition offrant une amélioration notable du précédent DVD handicapé par son piteux encodage mpeg2 et un transfert assez éloigné des intentions de Huston. On précisera malgré tout que le Blu-ray de Rimini souffre sur un ou deux plans de problèmes de banding, et que les  hautes fréquences (donc le grain) ont été légèrement atténuées à l'encodage. A ce sujet, l'éditeur français a eu la bonne idée d'intégrer la bande-annonce originale en Full HD, le niveau de grain y est d'un niveau beaucoup plus élevé que sur le film et l'image y semble plus naturelle que sur le nouveau transfert MGM (Twilight Time y compris), même si cela ne reste qu'une bande-annonce composée d'éléments de deuxième ou troisième génération. C'est l'objet de notre dernier comparatif ci-dessous, et définitivement nous en concluons que la major américaine ne s'est pas donnée les moyens de proposer le transfert dont nous rêvions pour ce film. 

Comparatif 5

Son

Ce Blu-ray propose la version originale en mono, elle est de qualité. On notera un peu de souffle par instant et un mixage sonore ou la musique est plus présente que les dialogues, mais c'est voulu. La version française est d'époque et propose un mixage sensiblement similaire bien qu'un peu moins précis dans le haut du spectre.

Suppléments

Moby Dick, un grand roman moderne (25 min - HD)
Philippe Ramos est un cinéaste français auteur d'une adaptation libre du roman de Melville. Capitaine Achab est sorti en salle en 2006 avec Denis Lavant dans le rôle titre. Dans cet entretien, le cinéaste propose une analyse pertinente et compétente du roman de Herman Melville. Sa connaissance de l'oeuvre se révèle assez pointue, et rétrospectivement son regard de cinéaste sur le film de Huston est assez intéressant.


Moby Dick, le projet impossible (34 min - HD)
Pierre Berthomieu est Maître de conférences en études cinématographiques à l’Université Paris-Diderot, il est également un collaborateur régulier de la revue Positif. Ce brillant orateur et fin connaisseur du cinéma américain livre une analyse précise et passionnante de l'adaptation faite par Huston du roman de Melville.

Bande-annonce originale  (3 min - HD !)

Livret de 20 pages rédigé par Jean-Marc Mura
Un livret de facture classique découpé en plusieurs chapitres : la genèse du film, le tournage, le casting... Les informations données proviennent des sources habituelles de la littérature cinéphile : les livres John Huston de Robert Benayoun, Huston par Huston, Amis Américains de Bertrand Tavernier ou le John Huston de Patrick Brion. Du classique en quelque sorte, à défaut d'être nouveau.

En savoir plus

Disc Title: MOBY DICK
Disc Size: 47 994 835 500 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 31 317 049 344 bytes
Length: 1:55:21.581
Total Bitrate: 36,20 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29994 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2095 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2044 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,426 kbps
Subtitle: French / 25,947 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 1 août 2017

Partenariat