Menu
Test blu-ray

Meurtre sans faire-part

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 2 / 5 / 2018

Image

Inédit en Blu-ray, Meurtre sans faire-part n'a malheureusement pas bénéficié d'une restauration très récente. Le master fourni à Elephant Films semble être identique à celui du DVD sorti aux Etats-Unis en 2008 (puis en France en 2011), ou en tout cas issu de la même copie photochimique Technicolor, aux défauts d'instabilité notables. On peut ainsi remarquer, sur une grande partie du film, une légère dérive bleue dans les bords de l'image mais surtout une pulsation chromatique insistante durant les deux premières bobines (mais essentiellement entre la 11e et la 20e minute, comme sur cet exemple). La colorimétrie générale reste honnête mais ne brille pas spécialement par ses nuances puisque, comme pour la qualité de la définition, elle est soumise aux performances d'un scan HD techniquement daté : si le trait reste à peine honnête, le niveau de détail montre de sérieuses limitations et l'ensemble est texturé par un grain assez épais. La copie est heureusement très propre, sans tremblements de l'image, et les contrastes sont soutenus.

comparatif DVD Universal z1 (2008) vs. Blu-ray Eléphant (2018) :    1   2   3   4   5   6

Son

La version originale est tout à fait correcte. Dénuée de souffle ou de traces d'usure, l'ensemble offre des dialogues clairs, des ambiances palpables et un bon rendu de la musique. Le film n'avait jamais été édité en DVD avec une version française. C'est donc une première puisque Elephant en a retrouvé une dans les archives d'Universal. Malheureusement, celle-ci est d'une qualité sérieusement limitée, avec un manque de confort évident : le son est extrêmement couvert, manque de clarté, avec un spectre étriqué et sans nuances, souffrant de légers craquements et de sifflantes sur les voix. Un ajustement technique, même léger, n'aurait pas été de refus...

Suppléments

Présentation du film (13 min - 1080i)
Mathieu Macheret, journaliste au quotidien Le Monde et contributeur récurrent pour de nombreux éditeurs de patrimoine, se glisse un peu dans la peau de Jean-Pierre Dionnet avec cette présentation de Meurtre sans faire-part, sympathique mélange de Hitchcock et Douglas Sirk. Il analyse un scénario où sentiments et jalousies sont portés à ébullition, "valse sentimentale" d'un couple adultère qui se retrouve pris dans "la mécanique du destin", au sein d'un décor central (la maison) "divisé entre scène et coulisses". Macheret évoque "la savoureuse galerie de seconds rôles", les parcours d'Anthony Quinn ("acteur mythique" au personnage intériorisé) et Lana Turner, qui bénéficiait alors d'un regain d'intérêt, ou la mise en scène de Michael Gordon - attribuant beaucoup de qualités visuelles au travail du directeur de la photographie, Russell Metty.


On trouve également les bandes-annonces de films à suspense édités par Elephant, comme celle de Meurtre sans faire-part (1 min 30 - SD - 4/3 - VOSTF), ainsi qu'une galerie de photos (2 min - 1080p).

Notez que la jaquette est réversible et propose l'affiche originale américaine.

En savoir plus

Taille du Disque : 29 477 315 655 bytes
Taille du Film : 24 922 816 512 bytes
Durée : 1:52:40.462
Total Bitrate: 29,49 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24984 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1441 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1474 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 0,045 kbps
Subtitle: French / 36,221 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 2 juillet 2018