Menu
Test blu-ray

Les Cavaliers

BLU-RAY - Région All
MGM UA
Parution : 15 / 6 / 2011

Image

Les Cavaliers était précédemment disponible en DVD chez MGM, un DVD bien terne à vrai dire, à l’image sale et à la compression aléatoire. Une réédition s’imposait, afin de réhabiliter plus efficacement le film. C’est chose faite avec ce Blu-ray car l’image est désormais largement plus pimpante, en dépit de plusieurs défauts. Le générique d’ouverture fait peur, avec sa décoloration bien visible et sa granulation peu naturelle, mais la suite s’arrange rapidement. Les plans sont clairs, les couleurs plus vives (les bleus ressortent bien), et certaines scènes y gagnent considérablement, à commencer par celles qui sont situées près de cours d’eau : les reflets sont joliment présents et la luminosité impressionnante. La compression est bien sûr idéale (le disque proposant environ 40 GO d'informations) et le grain argentique présent, ce qui ravira les amateurs de rendu cinéma. Le seul véritable problème vient en fait de l’absence de restauration du film, tout simplement. Le studio a dû prendre la copie la plus propre qu’il a pu trouver et la proposer sur ce Blu-ray. Pas mal de points noirs et quelques scratches pour la peine... Mais on se contentera du travail établi en contemplant ce joli transfert soigné, proposant le film comme on ne l’avait certainement plus revu depuis des décennies. Très agréable.

Son

Une piste mono claire pour la VO. Aucun souffle, aucun crépitement, une bonne dynamique, les voix se détachent bien et les sons d’ambiance ne s’en laissent pas compter. Le confort sonore s’aligne sur le visuel pour nous offrir une expérience de visionnage des plus sympathique. La VF est beaucoup plus anodine, y compris dans son rendu, régulièrement étouffé et avec les voix trop en avant. A réserver aux nostalgiques de vieux doublages français.

Suppléments

Un contenu éditorial très minimaliste, avec juste une bande-annonce du film. C’est bien dommage, mais s’agissant de ce que l’on nomme communément le fond de catalogue, il ne fallait pas s’attendre à des miracles.

Par Julien Léonard - le 1 septembre 2011

Partenariat