Menu
Test blu-ray

Le Jour des morts-vivants

BLU-RAY - Région A
Starz
Parution : 2 / 10 / 2007

Image

Cette édition en haute définition se base sur l’excellent matériel déjà utilisé pour l’édition Divimax sortie en DVD SD par Anchor Bay, à savoir une copie quasi exempte de défauts – on note juste quelques points blancs éparts -, et surtout bien étalonnée : finis les contrastes trop poussés, les blancs brûlés et les zombies au teint marron, on retrouve enfin la photographie d’origine. Du côté de la haute définition à proprement parler, certains exprimeront sans doute leur déception devant de nombreux plans qu’ils qualifieront de flous ; de fait, seuls les gros plans affichent la plupart du temps une définition ‘au rasoir’. Mais il ne faut pas perdre de vue le faible budget du film, qui se ressent aussi sur la photo. On se réjouira donc de pouvoir apprécier une image aux couleurs stables et à la compression parfaitement gérée, la meilleure restitution à ce jour de Day of the Dead. La tripaille n’a jamais été aussi belle…

Son

Fidèle à ses habitudes, l’éditeur nous propose des remis multi-canaux 5.1, ici en Dolby Digital et PCM. Ceux-ci s’avèrent globalement décevants : on échappe certes à une spatialisation artificielle, mais l’ensemble manque de puissance. C’est donc sans trop hésiter que l’on se tournera vers le mono d’origine, heureusement proposé, qui lui fait preuve d’un beau dynamisme

Suppléments

- Fast Facts : en sélectionnant cette option – incompatible avec les sous-titres -, des bulles apparaissent Durant tout le film révélant des anecdotes. Outre que les cartouches sont peu discrets, la plupart des informations délivrées se retrouvent dans les suppléments ci-dessous.

- Audio Commentary 1 : George A. Romero, Tom Savini, le chef décorateur Cletus Johnson et l’actrice Lori Cardille sont réunis pour commenter le film, dans une ambiance décontractée et souvent joyeuse ; s’il l’on n’apprend pas forcément grand-chose si on a déjà regardé ‘The Many Days of Day of the Dead’, on passe un moment agréable.

- Audio Commentary 2 : Réalisateur de Killing Zoé et Les Lois de l’attraction et co-scénariste de Pulp Fiction, Beowulf et, on l’espère, de la future adaptation de Black Hole, Roger Avary se présente ici comme un fan de la saga des morts-vivants, et tout particulièrement de ce troisième opus, et nous fait part de remarques le plus souvent pertinentes.

- The Many Days of Day of the Dead – 38 mn 40 : George A. Romero, bien entendu, mais aussi Tom Savini, Cletus Anderson, Greg Nicotero, David Ball, Christine Romero, Lori Cardille, Joe Pilato et Howard Sherman sont réunis pour évoquer, dix-huit ans plus tard, le tournage de Day of the Dead, que Romero qualifie d’opus “préféré des trolls”, et qui s’avère être également son favori. Ils reviennent sur le monumental projet d’origine, que Tom Savini qualifie de ‘Ben-Hur avec des zombies’, et racontent comment ils durent revoir leurs ambitions pour des raisons budgétaires – sachant que Romero se refusait à livrer une version ‘R’. Day of the Dead fut donc un retour aux tournages familiaux chers au réalisateur, entouré de nombre de ses collaborateurs habituels, plus des petits nouveaux, dont les assistants maquilleurs qui avaient eu la révélation en découvrant Dawn of the Dead plus jeunes. Un tournage certes difficile, car si la découverte des galeries comme décor principal fut une aubaine pour le film, nombreux sont les acteurs et techniciens qui confessent que travailler sans voir le jour fut difficile. Un tournage enfin soutenu par la population venue jouer les figurants, car comme le dit Tom Savini, ‘quand on grandit à Pittsburgh, on veut forcément jouer un zombie un jour’. Les anecdotes sont nombreuses : on apprend ainsi que le père de Lori Cardille, journaliste, jouait son propre rôle dans La Nuit des morts-vivants. Mais le gros du documentaire se concentre sur les effets spéciaux, qui restent encore aujourd’hui inégalés, sans doute le meilleur travail de Tom Savini, qui n’est pas peu fier d’avoir réussi à bluffer Dick Smith. Un documentaire très intéressant.

- Day of the Dead : Behind the Scenes – 30 mn 50 : un supplément qui n’attirera que les fans purs et durs, mais qui mérite le coup d’oeil : un demi-heure d’images d’archives dans l’atelier de Tom Savini et sa bande de fous furieux. On voit la progression des maquillages et la conception des effets mécaniques, ainsi que leur application sur le tournage. On partage entre autres le calvaire de ce pauvre Joseph Pilato, baignant dans les intestins peu frais. Des images brutes, sans commentaires, mais précieuses.

- Gateway Center Commerce Promo – 8 mn 12 : amateurs de films d’entreprise, découvrez comment les galeries servant de décor principal au film sont devenues un ensemble d’entrepôts et de plate-formes logistiques.

- Audio interview with Richard Liberty – 16 mn 08 : Le défunt interprète du Dr. Logan parle ici de sa rencontre avec George A. Romero sur The Crazies et du tournage de Day of the Dead, et évoque en particulier sa relation de travail avec Howard Sherman. Il confesse également avoir été déçu par la fin. Un entretien annecdotique mais pas déplaisant ; la qualité technique n’est pas professionnelle, mais dans l’ensemble reste très audible.

Trailers :

- Trailer 1 – 1 mn 59 : bande-annonce classique, peu avare en plans gores.

- Trailer 2 – 2 mn 04 : une bande-annonce plus originale, entrecoupée d’image de spectateurs découvrant le film en salle – l’un d’entre eux ne semble pas très frais.

- Trailer 3 – 1 mn 10 : presque un teaser, pour l’essentiel basé sur une animation faisant référence aux deux premiers films, et ne montrant que quelques images du premier cauchemar de Sarah.

- TV Spots : trois bandes-annonces de 32 secondes chacune, destinées à la télévision et donc, bien évidemment, sans la moindre goutte de sang.

- George A. Romero Bio : une biographie assez complète du cinéaste.

Aucun de ces suppléments n’est sous-titré.

Si vous n’êtes pas encore équipé en haute définition, une édition DVD SD est disponible chez Anchor Bay ; on y retrouve les mêmes suppléments, à l’exception de la piste ‘fast facts’

Trois suppléments manquent toutefois à l’appel par rapport au DVD : une galerie de photos d’exploitation, de tournage et d’affiches, une biographie écrite assez complète de George A. Romero, allant jusqu'à l'après-Bruiser et ses tentatives pour mettre sur pieds un quatrième opus de la saga des morts-vivants, ainsi qu’une section DVD-ROM donnant accès au script original, ainsi qu’aux mémos de tournage.

  

Le Blu-ray n’en étant qu’à sa préhistoire au niveau du packaging, on perd également le sympathique livret illustré par Rob Webb.

Matériel utilisé : lecteur Sony PS3 relié en HDMI à un projecteur tri-LCD Sanyo Z5 et en optique à un ampli Yamaha DSP-A5 couplé à des enceintes JM Lab Chorus.

Par Franck Suzanne - le 26 avril 2008