Menu
Test blu-ray

La Route des Indes

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 4 / 12 / 2013

Image

Avant d'évoquer la qualité de l'image, il convient de s'attarder un peu sur le format. Carlotta présente le film en 1,85.1 alors que le Blu-ray américain (non zoné), édité par Sony en 2008, proposait le film en 1.66:1. Quel est le format souhaité par David Lean ? On est en droit de se le demander. En 2008, lors de la sortie du Blu-ray US, IMDb indiquait que le format du film était 1.85:1. Mais aujourd’hui, IMDb indique 1.66:1... Si l'on compare les deux transferts HD, on ne remarquera pas de réelle différence sur les côtés, c’est en haut et en bas de l’image que l’édition Sony présente, et c’est logique, plus d’information. Rappelons cependant qu’il avait été constaté, à la sortie du Blu-ray US, que le DVD zone 2 édité par MGM en 2003 présentait légèrement plus d’image sur la gauche et sur la droite. On peut donc en conclure que le transfert Carlotta est, de la même façon, (légèrement) rogné sur les côtés.

Les transferts des deux Blu-ray semblent être issus de la même restauration. Différents éléments vont dans ce sens : le cadrage horizontal très proche, la colorimétrie et le contraste équivalents, les (rares) taches apparaissant aux mêmes endroits. Cependant, outre le format, on constatera également une différence au niveau de l’encodage. À ce niveau c’est l’édition américaine qui semble mieux s’en tirer, malgré un débit inférieur (23 Mbps contre 30 pour l’édition Carlotta). En effet, l’image de l’édition US présente moins d’artefacts numériques. Sur l’édition Carlotta, on détecte notamment des "à-plats" au niveau des textures (vêtements et murs en particulier) et des ciels, des artefacts habituellement imputables à une compression mal maîtrisée et/ou une utilisation du réducteur de bruit. L’image reste globalement de bonne qualité et agréable à regarder, mais on regrettera quand même qu’elle représente finalement une légère régression par rapport à un transfert déjà âgé de 5 ans.

Son

Trois pistes sonores sont proposées, toutes encodées en DTS-HD Master Audio : un remix 5.1 et une piste stéréo pour la version originale, uniquement une piste stéréo pour la version française. Pour mémoire, l'édition américaine présentait la VO et la VF en Dolby TrueHD 5.1. La piste VO stéréo semble la plus homogène, mais il vous faudra sans doute pousser un peu le volume. Le remix 5.1 sonne plus "rond" mais ne dénature pas l’œuvre, les effets surround étant discrets. Comme les deux pistes VO, la VF est très claire. Les voix sont cependant un peu trop détachées et écrasent parfois certains effets sonores d’ambiance. Enfin, on signalera que les sous-titres français peuvent être escamotés au moyen de la télécommande.

Suppléments

L'Inde ténébreuse (33 min - HD/1080p)
Un commentaire de l'historien du cinéma Pierre Berthomieu en voix off sur des images du film. Dans un premier temps sont abordés la seconde partie de carrière de David Lean, ses oeuvres épiques, puis le film en lui-même, sa genèse, sa production difficile et son casting. La seconde partie du module est consacrée à une analyse du film. L'ensemble est plutôt intéressant, notamment dans sa première partie, mais la forme austère du module et le ton monocorde de Pierre Berthomieu, qui ne fait pas passer un grand enthousiasme pour La Route des Indes, le rendent vite lassant. Carlotta a fait mieux.

Bande-annonce (3 min 24 - HD/1080i)
Une bande-annonce d'époque ; l'image, visiblement non restaurée, fait son âge.

Par Francis Trento - le 6 décembre 2013