Menu
Test blu-ray

La Poursuite impitoyable

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 22 / 5 / 2020

Image

The Chase a toujours été choyé par Sony en vidéo. Après un DVD qui était déjà de bonne facture, à l'époque, cette nouvelle restauration sortie en 2016 chez Twilight Time (aux USA) et Indicator (en Angleterre) est donc, sans surprise, d'un très haut niveau. Minutieusement restauré en 4K à partir du négatif original très bien conservé, le film est présenté dans des conditions optimales : stabilité des cadres, propreté totale, contrastes soignés, colorimétrie nuancée et idéalement saturée, avec quelques petites dérives magenta, certes, mais sans le réchauffement artificiel des anciens masters... La définition est aiguisée, avec un très bon niveau de détail. On rencontrera régulièrement quelques flous plus ou moins prononcés, des complications de mise au point en raison d'une profondeur de champs réduite : non pas une manipulation numérique abusive lors de la restauration ou pendant la fabrication de ce Blu-ray mais de simples erreurs humaines au moment du tournage. La texture argentique n'a pas été gâchée par un encodage hasardeux : le beau grain fin, partie intégrante de l'image, est ici très bien restitué. Une restauration de référence et un très beau Blu-ray.

DVD Sony (2005) vs. Blu-ray Sidonis (2020)1 2 3 4 5 6 7 8

Son

La version originale bénéficie d'une restauration aussi soignée que l'image. Le mixage mono est détaillé et possède une belle ouverture. On ne remarque aucune trace d'usure, saturations, sifflantes ou souffle intempestif. L'ensemble est clair et a été parfaitement nettoyé. La version française est également d'excellente facture technique, avec des ambiances un peu moins présentes mais des voix cristallines.

Suppléments

La Poursuite impitoyable est présenté dans un digibook qui ne nous pas a été fourni, comprenant le DVD et le Blu-ray ainsi qu'un livret d'une quarantaine de pages, assez abondamment illustré (notamment pour la partie consacrée au casting) et découpé en brèves sections d'une à deux pages : Horton Foote (p.8-9), Le scénario (p.10-11), Lillian Hellman (p.12-13), Le problème du montage (p.15), Analyse (p.16 et 18-19), Sam Spiegel (p.17), A propos de Marlon Brando (p.23-24), Déclaration d'Arthur Penn (p.25), A propos de la violence (p.26), Un casting étourdissant (p.27-34, une page par comédien) et La critique au fil des ans (p.35-37). Ce côté un peu fragmenté n'empêche pas de dresser un panorama clair, qui aborde bon nombre de points essentiels pour appréhender le film. Le style y est globalement neutre, si ce n'est une conclusion, page 19, qui n'appelle pas d'autres épanchements : "The Chase est un chef-d'oeuvre et Brando y est génial".

Le film est également accompagné de plusieurs suppléments, en commençant par trois petits entretiens.

Interview d'Arthur Penn (3 min - SD upscalé en 1080p - VOSTF)
Extrait d'un entretien avec le réalisateur, chez lui, quelques années avant sa disparition. Il parle du producteur Sam Spiegel et de la peur que lui inspirait Brando en moto, pendant le tournage de The Chase, au point que l'acteur répliquera en lui faisant une bonne blague. Très bref... et très anecdotique.

Interview d'Angie Dickinson (3 min - SD upscalé en 1080p - VOSTF)
Interrogée pendant une masterclass, l'actrice Angie Dickinson évoque La Poursuite impitoyable, un film "tellement étrange" qu'elle a accepté de tourner sans avoir lu une seule ligne du scénario. Elle parle également du grand sens de l'humour de Marlon Brando. Là aussi, très bref...

Interview de Horton Foote (7 min - SD upscalé en 1080p - VOSTF)
Deux courts extraits d'entretiens avec l'auteur de la pièce originale, également scénariste, qui fut surnommé "le Tcheckhov américain" par Robert Duvall). Il évoque les multiples projets de création de The Chase sur scène, portées par des personnalités comme Celeste Holm, Franchot Tone ou José Ferrer. Il revient ensuite sur l'adaptation difficile pour le cinéma, au point qu'il finira par aider à l'écriture.

Présentation de François Guérif (20 min - 1080i)
Seul supplément conséquent du disque, dans lequel le critique et éditeur, fidèle de Sidonis, évoque La Poursuite impitoyable et les mystères de son développement pour le cinéma. Ce fut un projet longtemps en gestation qui a vu se succéder des scénaristes de renom (Michael Wilson, Lillian Hellman) pour un résultat très différent du matériau original. Le film se traîne une mauvaise réputation, "outrageusement gonflé et mélodramatique", et fut désavoué par Arthur Penn qui n'avait pas supervisé le montage. Guérif retrouve pourtant la patte du réalisateur dans le "côté apocalyptique" et l'hystérie collective, et parle de son traitement de la violence, d'abord latente puis d'une "brutalité jamais surpassée". Il revient enfin sur le casting de jeunes pousses "absolument éblouissant", porté par un Marlon Brando alors au creux de la vague à cause d'une réputation difficile.

Bande-annonce (3 min 26 s - 1080p - non sous-titré)

En savoir plus

Taille du Disque : 44 411 407 032 bytes
Taille du Film : 35 719 471 104 bytes
Durée : 2:13:49.062
Total Bitrate: 35,59 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,85 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29854 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1815 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1832 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,034 kbps
Subtitle: French / 30,677 kbps

Par Stéphane Beauchet et Antoine Royer - le 20 mai 2020

Partenariat