Menu
Test blu-ray

La Nuit du lendemain

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 25 / 10 / 2017

Image

La Nuit du lendemain est présenté dans un master HD ancien mais encore satisfaisant, disons dans la bonne moyenne des restaurations Universal. La copie est propre, assez stable, avec une colorimétrie et des contrastes qui semblent cohérents (la nuit américaine finale est désormais lisible, contrairement à l'ancien master). A défaut d'être réellement ciselée, l'image est d'une précision très honnête, sans abus d'artifices comme l'accentuation des contours, avec un niveau de détail correct. Les gros plans sont particulièrement soignés, côté précision. Le grain est présent, en bonne quantité, sans souci d'encodage malgré le débit vidéo moyen.

Son

La bande-son, en version originale, est également très correcte, avec des voix claires et des ambiances suffisamment bien rendues. L'ouverture apparaît assez satisfaisante pendant les passages musicaux, détaillés et plus robustes, surtout si on les compare à la version française beaucoup plus modeste. Si le niveau des voix reste encore correct, les ambiances ont nettement baissé en détail et netteté, la musique n'est plus qu'un fantôme, avec une saturation qui se manifeste très rapidement et des basses inexistantes.

Suppléments

On retrouve Jean-Pierre Dionnet, fidèle intervenant des éditions Elephant, pour deux modules. Dans Marlon Brando : l'homme divisé (15 min - 1080i), il dresse un portrait personnel et parfois intime de la star qu'il a eu la chance de beaucoup côtoyer. Expliquant d'abord pourquoi il est devenu une telle icône, présentant ce "comédien-né" à la "carrière extraordinaire", qui "inventait une nouvelle manière de jouer", il multiplie les anecdotes sur sa vie, les détails de comportement, et dessine une personnalité contrastée, passionnante mais "paradoxale", "un homme divisé et malheureux" qui pendant un temps devenait un prédateur sexuel. Dionnet rappelle différentes histoires ou anecdotes, les fameux "500 000 $ par jour de tournage" ou l'aventure Apocalypse Now ("l'apogée du Marlon Brando compliqué").

Jean-Pierre Dionnet livre également une présentation du film (9 min - 1080i) plus classique, qui prend le temps de raconter le parcours du réalisateur Hubert Cornfield ("petit réalisateur de films oppressants") et parle de ce film où l'on risque en permanence de basculer dans l'ultra-violence, "un bon polar classique qui aurait pu être signé Terence Young". Il passe en revue une partie de l'équipe et du casting : Marlon Brando y est "impeccable, d'une sobriété extraordinaire", Richard Bonne "d'une ignominie totale", Jesse Hahn possède "une rugosité qu'on ne lui avait pas vue ailleurs".

On trouve également les bandes-annonces des trois films avec Marlon Brando sortis par Elephant en octobre, dont celle de La Nuit du lendemain (3 min 28 - 1080i), ainsi qu'une galerie d'images, une trentaine de photographies de tournage, d'exploitation ou d'affiches.


Notez que la jaquette est réversible et propose l'affiche américaine originale.

En savoir plus

Taille du Disque : 21 927 776 014 bytes
Taille du Film : 18 308 726 784 bytes
Durée : 1:33:19.260
Total Bitrate: 26,16 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 20,52 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 20523 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2006 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1943 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 12,537 kbps
Subtitle: French / 0,025 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 27 novembre 2017