Menu
Test blu-ray

La Femme et le pantin

BLU-RAY - Région A, B, C
Elephant Films
Parution : 30 / 4 / 2019

Image

Suite de la "collection" Marlene Dietrich chez Elephant Films avec La Femme et le pantin, proposé dans une copie convenable mais encore perfectible. Les cadres sont assez stables et globalement nettoyés, malgré de fréquentes traces d'usure (rayures verticales). Le rendu général est consolidé par une bonne tenue des contrastes, une gamme de gris parfois bien convaincante, sans pulsations du niveau de noir. Mais la précision des images apparaît un peu inégale, avec une alternance de douceur (dans le meilleur des cas, avec de beaux gros plans) et de piqué beaucoup plus incertain, suggérant que le long métrage a été reconstitué à partir de plusieurs sources. On remarque ainsi que le trait de certains plans est parfois presque dédoublé, comme s'il y avait eu un problème de défilement de pellicule dans la caméra, au tirage ou pendant le tournage. Le niveau de détail reste souvent moyen, malheureusement, peu aidé par une photographie souvent diffuse. Le grain a été conservé, il apparaît cependant plus épais que réellement fin, mais il est soutenu par un encodage très solide.

Au petit jeu des comparatifs, on constate que cette restauration est très proche de celle sortie chez Criterion l'an passé, officiellement une nouvelle restauration 4K, effectuée à partir d'un contretype négatif (copie du négatif original) en 35mm. Si le scan paraît presque identique, on note trois différences plus ou moins flagrantes : le cadre est un peu plus aéré chez Criterion, qui a également effectué un petit nettoyage des images (mais encore incomplet, des rayures sont encore tenaces), alors que l'étalonnage apparaît un peu plus renforcé chez Elephant. Des différences qui ne sont pas énormes et qui maintiennent largement la copie Elephant dans la course...

comparatif Blu-ray Criterion (2018) vs. Blu-ray Elephant (2019) :  1  2  3  4  5  6

Il y a en tout cas du mieux par rapport au DVD sorti chez Universal en 2005 :

comparatif DVD Universal (2005) vs. Blu-ray Elephant (2019) : 1  2  3  4  5  6

Son

Hormis un souffle parfois bien marqué, la bande-son (uniquement en anglais) est plutôt de bonne qualité, avec des dialogues clairs, dénués de sifflantes ou de saturations. Le mixage s'avère assez précis dans la restitution de la musique et des ambiances, l'ensemble est très propre.

Suppléments

Entretien avec Mathieu Macheret et Théo Esparon (31 min - 1080i)
Poursuivant la formule (gagnante) initiée par Rimini dans la collection Billy Wilder, Elephant Films propose une discussion ouverte entre le critique Mathieu Macheret et Théo Esparon, historien et spécialiste de Josef Von Sternberg. Confrontation des points de vue, élaboration d'hypothèses à propos de La Femme et le pantin, le "dernier feu d'artifice" du réalisateur : cette demi-heure est foisonnante, rythmée d'idées et d'analyses pertinentes. Ils s'interrogent, entre autres, sur l'aspect autobiographique du film, les parallèles avec la vie de Sternberg qui quitte ici sa muse, laquelle incarne un "horizon inatteignable" en même temps qu'elle se libère du fantasme qu'on a posé sur elle. Ils relèvent la structure obsessionnelle du récit, le montage "presque moderne" ou le mélange subtil entre le rêve, le souvenir et le réel...

Josef Von Sternberg par Jean-Pierre Dionnet (12 min - 1080i)
Le journaliste et critique Jean-Pierre Dionnet évoque brièvement mais de manière très personnelle la carrière du réalisateur de La Femme et le pantin, de ses débuts au temps du muet, dont il devient l'un des grands metteurs en scène en quelques années à peine, à sa rencontre avec son égérie Marlene Dietrich : ils tourneront 7 films "parmi les plus beaux du monde". Mais Sternberg est un personnage "tout à fait à part", fermé et très exigeant, dont la réputation difficile accélérera son éloignement des studios. Il se reconvertira un temps comme professeur à l'UCLA, où il étudiera... ses propres films !

Portrait de Marlene Dietrich (13 min - 1080i)
Le critique Xavier Leherpeur livre un portrait passionné et très intéressant de cette "actrice complète" née dans le vivier créatif du Berlin des années 20, "porteuse de cette Histoire très symbolique du 20ème siècle", qui incarne un féminisme assumé. Ce "personnage entier", qui est à la fois dans les films "et légèrement en décalage", possédait un talent que n'avaient pas les autres comédiennes de l'époque. Elle émoustilla le public américain (probable "choc immédiat") et influença ses contemporains (Lauren Bacall) comme les artistes d'aujourd'hui (Madonna...).

Bande annonce de La Femme et le pantin (1 min 32 - 1080i) spécialement réalisée pour cette édition, ainsi que les bandes-annonces des autres titres de la collection Marlene Dietrich parus chez Elephant Films.

On trouve enfin une galerie d'affiches et de photographies de production (2 min - HD) sans oublier la jaquette réversible avec l'affiche originale !

En savoir plus

Taille du Disque : 35 483 874 946 bytes
Taille du Film : 21 279 430 656 bytes
Durée : 1:19:37.564
Total Bitrate: 35,63 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 31,97 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 31972 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1832 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 29,299 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 19 juin 2019