Menu
Test blu-ray

La Corde

BLU-RAY - Région A, B, C
Universal Pictures Video
Parution : 30 / 10 / 2012

Image

Nous ne sommes pas passés loin de la perfection car le scan HD récent offre une image stable avec beaucoup de détails, en plus d'un très léger grain. La copie est très propre et l'on ne note aucun défaut de compression (du fait de la courte durée du film, le débit vidéo est très élevé : 32 Mbps en moyenne). Mais à l'évidence, au lieu de repartir du négatif original, l'éditeur s'est contenté de remasteriser le film à partir d'une copie présentant des défauts de développement. Ainsi, en plus d'une légère instabilité des couleurs sur de rares plans, on constate que les différentes couches (rouge, verte, bleue) du Technicolor ne sont pas parfaitement alignées. Ce léger décalage provoque ainsi régulièrement au cours du film un détourage essentiellement rouge et assez désagréable, qui a pour fâcheuse conséquence d'atténuer la qualité de la définition. Ainsi malgré une image HD de bon niveau, le rendu semble parfois légèrement flou. Par chance, si l'on peut dire, quelques bobines sont moins impactées par ce problème (notamment celles entre 0h40 min et 1h00) et montrent ce qu'une restauration complète aurait pu donner.

Son

La version originale anglaise offre un bon rendu, bien qu'un peu couvert, avec un souffle assez discret. Le résultat est sans comparaison aucune avec une version française au spectre sonore beaucoup plus réduit : peu de dynamique dans les basses, un rendu plus nasillard, et un très léger souffle.

Suppléments

Tous les suppléments sont sous-titrés en français.

Rope lâchée (33 min - SD - 4/3)
Un making of de Laurent Bouzereau, classique mais assez complet, qui fourmille d’informations et d’anecdotes sur la conception du film, le scénario, le casting et un tournage où tout était pensé en fonction de la caméra. La Corde est analysé par certains collaborateurs du film : l’acteur Hume Cronyn et Arthur Laurents (pour l’adaptation), Farley Granger, sans oublier l’inévitable Patricia Hitchcock. Ils reviennent sur les caractéristiques de la pièce de théâtre, de l’intrigue (Laurents regrette que Hitchcock ait choisi de montrer le meurtre au début du film, la pièce jouant davantage sur la présence potentielle d’un cadavre dans le coffre), sans oublier les rapports homosexuels des deux personnages principaux ou le tournage révolutionnaire en plans-séquence. Nous avons même la réponse à la traditionnelle apparition du réalisateur : Hitchcock a-t-il réussi à se montrer au sein de ce huis-clos feutré ?

Photos de tournage (SD)
Une quarantaine de clichés et quelques affiches, malheureusement présentées dans un format "timbre poste" qui ne les met pas assez en valeur.

Bande-annonce (2 min 30 - SD - 4/3)
Idée amusante de montrer la future victime avec sa fiancée, dans un parc, quelques heures avant le rendez-vous montré dans le film. Une scène-bonus qui préfigure certains concepts que Hitchcock utilisera plus tard pour ses bandes-annonce. La qualité technique est en revanche très moyenne.

Par Stéphane Beauchet - le 7 décembre 2012