Menu
Test blu-ray

L'Oeuf du serpent

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 19 / 10 / 2021

Image

Grâce à Rimini Editions, L’Oeuf du serpent est disponible pour la première fois en France en Blu-ray... et en 16/9. La copie restaurée proposée est d’une très bonne qualité globale, avec notamment une définition remarquable de précision et un master d’une propreté exemplaire. L’image est extrêmement stable et les contrastes sont très bien gérés avec des noirs profonds et un beau niveau de détail. Le grain d’époque est agréablement restitué et le rendu chromatique conserve son côté sombre tout en restant assez vif. Un rendu supérieur au précédent DVD sorti en 2009.

comparatif DVD Carlotta (2009) vs. Blu-ray Rimini (2021) : 1 2 3 4 5 6 7

Son

L’édition propose la version originale anglaise et le doublage français. Les doublages d’époques souffrent souvent de la comparaison et cette version française apparaît moins précise, écrasant les ambiances au détriment des dialogues. La version originale est, elle, plus équilibrée, avec des ambiances (cabaret, rue) qui s’accordent bien à des dialogues d’une belle clarté.

Suppléments


Présentation de Bernard Eisenschitz (41 min - HD)
La présence dans une édition vidéo de l’historien et critique de cinéma (parmi de nombreuses autres spécialités) Bernard Eisenschitz est une gageure de qualité. Eisenschitz débute son analyse très complète du film de Bergman en décrivant la genèse du projet (longue gestation, une première idée qui se transforme à l’écriture) et une période compliquée où le réalisateur suédois est harcelé par le fisc, ce qui mènera à son départ de Suède et donc à la réalisation de L’Oeuf du serpent. L’historien insiste également sur l’exception que devient le film dans la carrière de Bergman : premier film tourné intégralement en anglais, véritable super production avec une équipe technique de grands noms. Eisenschitz insiste ensuite sur la fascination pour les nazis de Bergman lors de ses jeunes années, puis de sa vision de Berlin, entre rêveries et énigmes, que l’on retrouve déjà dans certains de ses précédents films. Enfin, Eisenschitz questionne la dimension politique de L’Oeuf du serpent et son rapport à l’Histoire. L’historien apporte des clés de compréhension bienvenues tout en apportant de précieuses informations sur la réception du film lors de sa sortie (cinéaste déjà consacré en France – même si Serge Daney sera assez condescendant avec le film – et un marché américain qui verra le film comme le premier de Bergman)


"Année 23" (35 min - HD)
Riche idée que de proposer un entretien avec Nicolas Beaupré, professeur d’Histoire à Lyon et spécialiste de la Première Guerre mondiale. Il évoque le contexte historique si particulier de L’Oeuf du serpent en revenant quelques années dans le passé, puisque les évènements de l’année 1923 trouveraient leur source dans la sortie du conflit de la Première Guerre mondiale, période où l’Allemagne se reconstruit en empruntant à sa propre population. Une partie du pays est occupée suite à la guerre, l’inflation est très forte, les inégalités se creusent rapidement. Beaupré insiste sur le contexte politique délétère où le régime est d’une extrême faiblesse, quand de nombreux coups d’État sont perpétrés. Les groupes d’extrême-droite profitent de cette période de bouleversements pour grossir, atteignant près de 50 000 militants en Bavière et dans les états du Sud. Selon le professeur d’Histoire, cette année conserve un statut particulier en Allemagne (délitement global, inversion des valeurs) et, citant le journaliste allemand Sebastian Haffner, le pays sortait « mûr de cette année 1923 pour n’importe quoi ensuite. »

Bande-annonce (3 min - SD - non sous-titrée)

En savoir plus

Taille du Disque : 48 389 938 091 bytes
Taille du Film : 38 047 266 816 bytes
Durée: 1:59:29.412
Bitrate Vidéo Moyen : 36,43 Mbps
Total Bitrate: 42,46 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36430 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1835 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1847 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,418 kbps
Subtitle: French / 18,981 kbps

Par Damien Le Ny - le 11 mai 2022