Menu
Test blu-ray

Heureux mortels

BLU-RAY - Région A, B, C
Elephant Films
Parution : 15 / 3 / 2016

Image

Les premiers films réalisés par David Lean et produits par Noel Coward ont bénéficié d'une restauration au début des années 2010 à l'initiative du British Film Institute et Granada (l'ayant droit de l'époque dont le catalogue a, depuis, été racheté par ITV). Carlotta en avait tiré un coffret DVD en 2011 tandis que l'américain Criterion avait, lui, sorti un coffret Blu-ray en 2012. A l'exception de Brève rencontre, Elephant les propose aujourd'hui, permettant un upgrade notable en HD. Malgré une qualité certes perfectible par moments (surtout pendant les transitions en fondu), Heureux mortels offre un résultat relativement convaincant. La copie est propre, les cadres sont stables, un léger grain est préservé. Le bon alignement des trois bandes du Technicolor a permis d'obtenir une définition très satisfaisante, avec un niveau de détail appréciable. Si la colorimétrie reste assez stable, on remarquera de temps en temps quelques fluctuations de densité entre le vert et le rouge. Enfin, les contrastes sont très bien gérés, à quelques plan près. D'excellentes conditions pour (re)découvrir ce très joli film.

Son

Le spectre sonore est ici relativement réduit : peu de sons d'ambiance et des saturations rapidement atteintes durant certaines interventions musicales. Des défauts tributaires de la technique de l'époque mais relativement bien compensés sur ce Blu-ray : les voix sont extrêmement claires, l'ensemble est complètement nettoyé, dénué de souffle ou de bourdonnements (bref des traces laissées par le temps). Bien que sorti en France en 1948 (mais peut-être sans jamais avoir été doublé ?), seule la version originale est proposée.

Suppléments

Le film est présenté en Blu-ray ainsi que sur un DVD qui reprend exactement le même contenu.

David Lean par Jean-Pierre Dionnet (11 min - 1080i)
Le journaliste-critique répond toujours présent pour cette évocation du célèbre réalisateur anglais. On aborde l'aspect intime du personnage, ses origines ou son caractère pour le moins difficile, qui se reflète en filigrane dans son oeuvre. Jean-Pierre Dionnet retrace cette "vie de cinéma", un rapide survol de ce riche parcours, du monteur au réalisateur, des premières années anglaises aux grands succès des années 50 et 60 en Amérique. Une présentation passionnée et passionnante - mais bien trop courte !


Le film par Jean-Pierre Dionnet (13 min - 1080i)
Heureux mortels faisant partie des films qui ont le plus ému Jean-Pierre Dionnet, celui-ci nous le présente ici avec une certaine émotion. Outre une rapide analyse de ce film de propagande déguisé, où l'on raconte l'époque avec les couleurs et le décor (notamment le papier peint), Dionnet évoque le parcours des personnalités qui ont participé au film comme Noel Coward ("typiquement anglais, typiquement international") ou Celia Johnson (au "visage merveilleusement ordinaire", dixit Coward).

La restauration du film (8 min - 1080p)
Il s'agit de plusieurs comparatifs avant/après la restauration, où la luminosité et la colorimétrie ont été mieux ajustées.

En plus de ses nombreuses collections autour du cinéma anglais, Elephant propose enfin les bandes-annonces de Heureux mortels (2 min 56 - 1080p) et L'Esprit s'amuse (2 min 47 - 1080p) ainsi qu'une galerie de photos ( min - HD)


En savoir plus

Taille du Disque : 24 656 536 112 bytes
Taille du Film : 19 417 804 800 bytes
Durée : 1:50:43.916
Total Bitrate: 23,38 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 20,09 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 20093 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1976 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 37,966 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 24 mars 2016