Menu
Test blu-ray

Espions sur la Tamise

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 6 / 2 / 2018

Image

Espions sur la Tamise est présenté à partir de la même base qui a servi pour le Blu-ray Criterion sorti en 2013. Cette restauration a été effectuée en 2K à partir d'un "marron" globalement bien conservé, excepté pour une partie de la dernière bobine (dès 1h 21 min 05) sans doute issue d'un élément de tirage différent et surtout moins précis. Les images issues du scan ne semblent pas avoir subi beaucoup de travaux numériques supplémentaires, l'état de la pellicule étant heureusement assez propre et plutôt stable au niveau du cadre. La définition est satisfaisante, même si le niveau de détail reste encore un peu doux. Cependant, le grain a été bien conservé et il n'est heureusement pas gâché par des maladresses d'encodage. Seul défaut réellement problématique, la pellicule conserve une certaine instabilité dans les noirs, avec des pulsations très régulières et plus ou moins gênantes qui dénaturent un peu le contraste, malgré une palette de gris souvent assez belle. Il s'agit en tout cas d'une bonne mise à niveau par rapport au DVD Carlotta sorti il y a plus de dix ans :

comparatif DVD Carlotta (2007) vs. BR Eléphant (2018) :    1    2    3    4

Criterion a donc sorti le film en Blu-ray en 2013, en reprenant ce même transfert pas tout à fait nettoyé et aux noirs instables. Seule différence, les contrastes avaient alors été un tout petit peu réajustés :

comparatif BR Criterion (2013) vs . BR Eléphant (2018) :    5    6    7     8

Son

Le film n'est présenté qu'en version originale. Le rendu est très propre, avec un léger souffle, souvent discret. Les voix sont très claires, sans sifflantes. Musique et ambiance gardent une bonne présence. C'est une très bonne restitution du mixage d'époque.

Suppléments


Présentation du film (13 min - 1080i)
Un nouveau venu fait son apparition dans les suppléments Elephant Films. Il s'agit d'Eddy Moine, le fils d'Eddy Mitchell, qui avait brièvement secondé son père à la présentation de La Dernière Séance sur France 3, dans ses ultimes opus, et qui se prête de nouveau à l'exercice, mais de manière moins convaincante. On se rend rapidement compte d'un manque criant de spontanéité puisqu'il se contente de lire (assez mal) un texte placé sous la caméra - ce texte, par ailleurs, abusant de name dropping, accumule noms et filmographies à n'en plus finir. Jean-Pierre Dionnet faisait un peu la même chose, certes, mais il le faisait au moins avec son propre style... Ce module revient sur la vague de films anti-nazis produits à Hollywood et les déboires du perfectionniste Fritz Lang lorsqu'il débarqua dans l'usine à rêves. Eddy Jr. parle de la distribution, de Ray Milland ("très crédible") ou Marjorie Reynolds (qui "manque totalement de charisme" et "semble totalement égarée"). Il précise certaines comparaisons entre le roman et le film, rappelle les critiques (sans doute peu sincères) de l'écrivain Graham Greene, et montre "la patte du metteur en scène" dans certains détails ou clins d'oeil.


On trouve les bandes-annonces de Criss Cross et d'Espions sur la Tamise (2 min 23 - SD - 4/3 upscalé en 1080i) ainsi qu'une galerie de photos et d'affiches (2 min - HD). L'éditeur propose également une jaquette réversible avec l'affiche américaine originale (et ça, on adore !).

En savoir plus

Taille du Disque : 22 923 439 461 bytes
Taille du Film : 18 575 198 208 bytes
Durée : 1:26:55.210
Total Bitrate: 28,49 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24997 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2004 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 23,797 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 23 mars 2018