Menu
Test blu-ray

El Chuncho

BLU-RAY - Région B
Carlotta Films
Parution : 3 / 11 / 2021

Image

Carlotta réédite pour la première fois en France El Chuncho depuis le DVD Wild Side de 2007. L'éditeur reprend le même master HD sorti aux USA en 2012 chez Blu Underground. Les images sont propres et assez stables, très lumineuses avec des visages clairs. Les contrastes sont bien tenus et les noirs parfois serrés. La définition reste honnête, le piqué est bon mais tempéré par une petite limitation du niveau de détail. Cela n'empêche pas de remarquer à plusieurs reprises un maquillage un peu grisâtre appliqué sur les visages de certains comédiens. La granulation est palpable mais légère. Bref, un rendu tout à fait correct et assez typique de ce que l'éditeur américain proposait à l'époque sur ses productions italiennes. L'ancienneté de la restauration se ressent malgré tout sur quelques aspects, notamment dans sa luminosité insistante qui a sûrement cassé les nuances de contraste (par exemple sur les visages), et sur la palette colorimétrique gangrenée par de petits relents magenta. Des choix habituels des restaurations effectuées au début des années 2010, et un rendu qui manque de la patte argentique d'origine telle qu'on peut nous en offrir régulièrement aujourd'hui. Mais ne faisons pas trop la fine bouche puisqu'il s'agit du seul master HD disponible actuellement et que les conditions de visionnage sont tout de même très agréables.

DVD Wild Side (2007) vs. Blu-ray Carlotta (2021)1 2 3 4 5 6 7 8

Son

Le film est d'abord proposé dans sa version originale italienne, entièrement post-synchronisée. La dynamique est modeste, les envolées musicales manquent de coffre mais, hormis un souffle léger mais palpable, l'ensemble reste de facture très correcte. Les voix sont claires, dénuées de sifflantes. Le mixage semble équilibré, avec des ambiances modestes mais présentes. La piste anglaise est dénuée de souffle mais aussi plus couverte. Les caractéristiques sont assez semblables, avec des basses fréquences un tout petit peu plus présentes. La version française possède aussi des caractéristiques similaires, mais plus proches de la piste italienne - à ceci près que le souffle a disparu. Notez que le film est présenté dans un montage intégral plus long que celui sorti en France à l'époque. Certaines scènes jamais doublées en français sont donc proposées en version originale italienne sous-titrée.

Suppléments

Alex Cox à propos de El Chuncho (11 min - HD)
Réalisateur de Sid & Nancy, l'anglais Alex Cox est aussi un grand amateur de western italien, genre auquel il a consacré le livre 10 000 Façons de mourir, que Carlotta vient d'éditer en France. Il fait une présentation très générale d'El Chuncho, "l'un des plus grands westerns italiens". Il évoque le réalisateur Damiano Damiani et sa malheureuse expérience sur Un génie, deux associés et une cloche, le scénario de Franco Solinas dans "une sorte de trame" qu'il reprendra dans plusieurs autres westerns (dont Queimada, avec Marlon Brando), la musique de Luis Bacalov, "l'un des plus grands compositeurs de musique de westerns italiens" après Morricone, ou les décors mexicains tournés à Almeria où l'on a créé en papier mâché un cactus introuvable en Espagne. Une bonne introduction au film que l'on peut choisir de voir, en option, juste avant la projection.

El Chuncho, le western révolutionnaire (18 min - SD upscalé en HD)
Reprise du supplément produit par Wild Side pour son DVD de 2007, une rencontre avec Lou Castel, l'un des principaux acteurs d'El Chuncho qui deviendra fortement politisé vers 1968 au point de vouloir arrêter sa carrière pour vivre dans le réel, auprès des paysans et des ouvriers. On apprend qu'il fut même expulsé d'Italie pour des raisons politiques, quelques années plus tard... Lou Castel parle d'El Chuncho, un film en phase avec son temps, produit dans une période "propice à la rébellion", une oeuvre qu'il a toujours appréciée pour son aspect politique et "sa charge idéologique puissante". Il évoque son rôle marqué par la rigueur, la direction d'acteurs de Damiano Damiani ("très sûr de lui") et quelques rares souvenirs avec Klaus Kinski (c'était avant que l'acteur ne pique des crises sur les plateaux) ou Gian Maria Volonté, avec qui il était plus complice. Un témoignage un brin timide et peu expansif...

Bande-annonce internationale (4 min 30 - HD), en anglais sous-titré.

En savoir plus

Taille du Disque : 37 806 758 341 bytes
Taille du Film : 30 663 053 760 bytes
Durée : 1:57:47.977
Total Bitrate: 34,71 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,97 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29975 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 819 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 824 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1053 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 24,368 kbps
Subtitle: French / 22,954 kbps
Subtitle: French / 2,852 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 23 novembre 2021