Menu
Test blu-ray

Ed Wood

BLU-RAY - Région B
Touchstone Home Video
Parution : 15 / 5 / 2013

Image

Ed Wood a bénéficié d'un très bon transfert pour cette édition HD initialement sortie en 2012, aux Etats-Unis. La photographie d'origine est particulièrement bien retranscrite, notamment dans la gestion du grain, abondant et bien rendu. Le noir & blanc est superbe, avec des contrastes maitrisés, des noirs à la fois denses et détaillés, et une palette de gris relativement large. L'image est assez précise, avec une bonne définition et un niveau de détail convaincant - excepté durant les plans truqués un peu plus épais. La copie est complètement nettoyée de toute salissure ou trace d'usure. On notera (en cherchant vraiment) deux soucis mineurs : un encodage qui laisse passer deux fois un bref début de banding (postérisation) et quelques très légères sautes d'image aux points de montage, pendant quelques minutes. 

Son

La version originale bénéficie d'une très belle restitution, claire et très propre, sans souffle ou impuretés. Le remix 5.1 montre une belle efficacité pour les interventions musicales et certains passages aux effets plus "spectaculaires" où la spatialisation se montre plus marquée. Le rendu musical est nuancé et efficace. La piste française, au débit sensiblement inférieur, apparaît aussi plus compressée, mais l'ensemble reste extrêmement propre, dénué de souffle.

Suppléments

Malgré le nombre, les compléments du film restent moyens et parfois assez superficiels, avec cette sensation d'avoir été un tantinet bâclés, se concentrant sur quelques images de tournage et des témoignages mal fagotés. Tous les suppléments sont sous-titrés en français.

Commentaire audio de Tim Burton, Martin Landau, des co-scénaristes Larry Karaszewski et Scott Alexander, du directeur de la photographie Stefan Czapsky et de la costumière Colleen Atwood
Un assemblage de différents témoignages enregistrés séparément, pour un ensemble très intéressant et instructif, sans temps morts (c'est l'avantage). Les interventions ne sont pas vraiment collées à l'action, on est davantage dans l'évocation générale du cinéaste Ed Wood ou des anecdotes de production. On saura par exemple comment Tim Burton est entré dans l'affaire, alors que le scénario ne lui était pas destiné, le choix du noir & blanc qui n'était pas l'intention de départ, le choix des costumes, le regard de Martin Landau sur Bela Lugosi, l'inventivité de Johnny Depp, qui interprète l'industriel texan...

Clip vidéo (3min 28 - SD - 4/3)
Un clip co-réalisé par Tim Burton dans lequel sa muse de l'époque, Lisa Marie, danse sur un morceau de la BO de Howard Shore...

Pieuvres, travesti et morts-vivants (14 min - SD - 4/3)
Making of du film avec des images (parfois en couleurs) du tournage où l'on voit Tim Burton diriger Tor se dégageant d'une tombe, et Lugosi dans la scène du bassin avec la pieuvre...

Le theremin, un son venu d'ailleurs (8 min - SD - 4/3)
Howard Shore raconte succinctement comment il s'est inspiré du theremin, premier instrument électronique inventé en Russie dans les années 20, qui aurait pu être utilisé par Ed Wood dans ses films mais dont les sonorités marquèrent surtout le cinéma de SF des années 50. Un expert nous fait ensuite une petite démonstration de cette "nouvelle voix musicale merveilleuse"...


Bela Lugosi ressuscité (9 min - SD - 4/3)
Martin Landau raconte brièvement son appropriation du personnage de Lugosi pour sa performance dans Ed Wood, comment il a par exemple joué avec l'accent hongrois, tandis que l'éminent maquilleur Rick Baker, qui avoue avoir travaillé presque bénévolement sur le film tant il voulait le faire, explique comment il est arrivé à cet étonnant résultat, basé sur un moulage du visage de Lugosi.

Des moules à tarte survolent Hollywood (14 min - SD - 4/3)
Le décorateur du film raconte son travail sur Ed Wood, l'approche du noir & blanc, ses choix de décors, de couleurs, de papiers peints, ses inspirations, la grande maquette de Hollywood, le train fantôme, etc. Sans doute le supplément vidéo potentiellement le plus intéressant puisqu'on y commente le carnet de travail rempli de photos et de croquis. C'est malheureusement très mal filmé au caméscope, fait à la va-vite et donc assez décevant au final...


5 scènes coupées (8 min - SD - 4/3)

Bande-annonce originale (2 min 18 - SD - 4/3) ainsi que celle de Frankenweenie (2 min 11 - 1080p), de l'édition 25e anniversaire de Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1min - 1080p)... ou des coffrets DVD des séries ABC.

En savoir plus

Taille du Disque : 46 658 371 738 bytes
Taille du Film : 40 882 249 728 bytes
Durée : 2:06:33.586
Total Bitrate: 43,07 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 35,42 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 35427 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3700 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 320 kbps / Dolby Surround
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 320 kbps
Subtitle: English / 42,382 kbps
Subtitle: Spanish / 35,356 kbps
Subtitle: French / 30,545 kbps
Subtitle: Portuguese / 37,314 kbps
Subtitle: French / 1,124 kbps
Subtitle: Spanish / 0,080 kbps
Subtitle: English / 76,378 kbps
Subtitle: French / 55,630 kbps
Subtitle: Spanish / 61,985 kbps
Subtitle: Portuguese / 63,030 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 13 avril 2020

Partenariat