Menu
Test blu-ray

Confidences sur l'oreiller

BLU-RAY - Région A, B, C
Universal
Parution : 7 / 5 / 2013

Image

L'image du Blu-ray est très nettement supérieure à celle du DVD disponible jusqu'alors, mais elle n'est pas sans défauts. Si le piqué est très satisfaisant, il ne pardonne pas les erreurs de mise au point qui apparaissent régulièrement. On relève une baisse de qualité assez sensible pendant les nombreux plans truqués (fondus, split-screens), défaut courant dû à leur fabrication. Le trait est alors plus épais et le grain plus apparent alors que celui-ci reste assez discret pendant le reste du film. L'aspect éclatant et coloré de la photographie est rehaussé par des contrastes soignés, mais aussi agréable soit-il, l'étalonnage a peut-être été un tout petit peu exagéré, avec une accentuation assez poussée de certaines couleurs, rappelant à l'ensemble un rendu un peu "vidéo", comme au temps du DVD. Malgré une restauration numérique poussée, de rares usures de pellicule sont encore visibles, notamment une légère instabilité des couleurs voire une décoloration, comme dans la scène de la cuisine à la 54e minute où le centre du cadre apparaît légèrement jauni.


Blu-ray



DVD (2004)


Blu-ray


DVD (2004)

Son

Universal en a profité pour restaurer la bande-son, mais sans aller jusqu'à un remixage surround. La version originale proposée ici est un mono respectueux, totalement nettoyé des artefacts ou du souffle parasite. Le rendu est sobre, modeste, mais fidèle aux caractéristiques d'origine. La version française, au débit trois fois inférieur, offre un spectre plus réduit, avec un très léger souffle. Les voix sont un peu plus couvertes et les saturations ne sont jamais loin.

Suppléments

Le disque que nous avons testé est un import américain, lisible sur les lecteurs français. Toujours inédit en France, Pillow Talk existe aussi en version digibook avec livret inclus. Le film et les suppléments sont intégralement sous-titrés en français.

Commentaire audio des historiens Jeff Bond, Julie Kirgo et Nick Redman
Cette conversation à trois, qui a parfois tendance à s'éloigner de l'intrigue du film, revient sur l'aspect sociologique du scénario et décrypte les détails de l'histoire en fonction des rapports homme-femme de l'époque. C'est aussi l'évocation de la vie sentimentale des deux acteurs principaux, et notamment de l'homosexualité de Rock Hudson.

Au lit avec Pillow Talk (22 min - SD - 4/3)
Avant les traditionnels aspects biographiques du casting (Thelma Ritter, "la reine des secondes rôles") et l'évocation de l'homosexualité de Rock Hudson, ce documentaire insiste sur un film qui est d'abord "le reflet de son époque" et une étape importante dans la comédie américaine. Confidences sur l'oreiller accompagne le couple américain à l'aube de la révolution sexuelle. On y suggère une sexualité sophistiquée, avec une ambiguïté et des doubles sens assumés.

Le couple Doris Day / Rock Hudson au cinéma (6 min - SD - 4/3)
Les superlatifs ne sont pas rares dans ce module qui analyse les raisons du succès de ce couple cinématographique.


Egalement présente, la bande-annonce (2 min 20 - SD - 4/3) non restaurée : la comparaison avec le master HD est sans appel...

On trouve également trois modules sur les 100 ans du studio Universal : Restaurer les classiques (10 min - HD), Des personnages inoubliables (9 min - HD) et L'ère de Carl Laemmle (9 min - HD). Si les deux premiers sont plutôt l'occasion de revoir des extraits des classiques Universal, ces mini-documentaires servent surtout à valoriser le catalogue du studio. On s'intéressera davantage à l'hommage rendu à Carl Laemmle, l'un des fondateurs d'Universal, pionnier du "star system", qui fût d'abord propriétaire de salles (Nickelodeon) avant de se lancer dans la production. C'est son fils, Carl Laemmle Jr., qui donnera au studio ses lettres de noblesse avec des productions "de prestige".



 

En savoir plus

Taille du Disque : 36 356 730 198 bytes
Taille du Film : 29 578 113 024 bytes
Durée : 1:42:25.180
Bitrate Vidéo Moyen : 29,98 Mbps
Total Bitrate: 38,51 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29981 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1822 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: Italian / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: German / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: Spanish / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: Portuguese / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: Spanish / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB

Par Stéphane Beauchet - le 27 mars 2015