Menu
Test blu-ray

Ceux qui m'aiment prendront le train

BLU-RAY - Région B
TF1 Studio
Parution : 28 / 8 / 2018

Image

Le film de Patrice Chéreau a été restauré en 4K par le laboratoire L21 en 2017, à partir du négatif original. Le rendu est très correct malgré un piqué peut-être un peu trop doux ; la définition conserve en tout cas une certaine force, comme le niveau de détail, et la copie demeure très propre, très stable, avec des contrastes très bien gérés. L'étalonnage a été supervisé par Eric Gautier, le directeur photo du film, qui a choisi des saturations modérées, des intérieurs plus chauds et des extérieurs plutôt neutres, voire froids. La texture argentique est présente mais quand même assez discrète. Mis à part quelques macroblocs très furtifs dans le premier plan du film (cf. capture dans la galerie), on ne relève aucun souci d'encodage.

Son

Le film est proposé dans un confortable mixage 5.1 à la dynamique fort appréciable, tant pour le rendu musical que sur le travail du son, des voix et des ambiances. La spatialisation est palpable malgré un mixage aux effets plus discrets.

Suppléments

Ceux qui m'aiment prendront le train est présenté dans un digibook comprenant un livret de 48 pages. On y trouve d'abord une préface du comédien Pascal Greggory qui évoque Patrice Chéreau et un tournage "sentimental", au milieu d'une troupe "hétéroclite", dans une "ambiance studieuse, créatrice et survoltée". Vient ensuite un excellent entretien avec la scénariste Danièle Thompson, qui raconte le personnage qui a inspiré Ceux qui m'aiment prendront le train : François Reichenbach, un ami intime de sa famille, cinéaste de "petits chefs-d'oeuvre" documentaires et personnage fascinant qui "sentait les choses". Elle se souvient de son enterrement, à l'"atmosphère un peu désuète", et de cette journée dont l'évocation motivera Patrice Chéreau pour en faire un film. Danièle Thompson livre ici quelques clés absentes des suppléments du Blu-ray, notamment en racontant l'étape de l'écriture, l'appropriation du sujet par Chéreau et le résultat final : "un sacré coup de poing" qui l'a inconsciemment motivée à passer à la mise en scène. Le livret se clôt avec un entretien de Patrice Chéreau par Serge Toubiana, en 1998. Il revient sur l'écriture en crescendo, le tournage dans le train qui permettait de "faire mijoter" tous les personnages jusqu'à Limoges, l'apport du "grand cadreur" Eric Gautier ou la "construction musicale" par le montage...

Le Blu-ray est malheureusement très chiche en suppléments. Outre la bande-annonce (1 min 56 - 1080i), il n'y a qu'un seul autre bonus :

Un Voyage avec Patrice Chéreau (19 min - SD upscalé en 1080i) est un entretien pour France 3 Limoges datant de l'époque de la sortie du film, avec un Patrice Chéreau souriant devant la gare de la ville, peu de temps après la présentation sur la Croisette au Festival de Cannes. Le réalisateur revient brièvement sur la genèse de Ceux qui m'aiment prendront le train et sur ses conditions de tournage, avant d'aborder sa réception à Cannes ainsi que les thèmes et personnages de son film. Sont intercalées quelques images d'un reportage sur le tournage avec notamment des interventions de Jean-Louis Trintignant, Valéria Bruni‑Tedeschi, Charles Berling, Vincent Perez ou Charles Gassot.


En savoir plus

Taille du Disque : 40 293 421 198 bytes
Taille du Film : 35 019 952 128 bytes
Durée : 2:02:15.375
Total Bitrate: 38,19 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29996 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4110 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1934 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 32,712 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 4 février 2020