Menu
Test blu-ray

Assurance sur la mort

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 2 / 7 / 2014

Image

Carlotta reprend le master de l'édition Eureka (collection Masters of Cinema) sortie en 2012 en Angleterre. Le scan HD est de bonne qualité, avec une définition souvent excellente et une belle présence du grain dans la plupart des plans. Si la plus-value par rapport à la précédente édition DVD est significative sur ces points, on regrettera sans doute un niveau de noir un tout petit peu insuffisant.




Le master Carlotta montre également de nombreux signes de faiblesse car il reste limité par la source utilisée : une copie 35mm et non le négatif original qui a sans doute été détruit par la Paramount à la fin des années 50, au moment où le studio cédait une partie de son catalogue à Universal. Il faudra se rendre à l'évidence : sans négatif à disposition, surtout pour un film de cette époque, l'image restera toujours imparfaite. Ainsi, bien que la pellicule ait été restaurée, l'état de cet interpositif n'est pas irréprochable : l'image n'a pas été stabilisée (on note un léger tremblement du cadre) et l'on remarque une irrégularité soutenue au niveau des contrastes, une sorte de pulsation permanente qui modifie la densité des noirs. Si l'effet, visible en mouvement et donc peu détectable sur nos captures, peut passer inaperçu dans les scènes éclairées, il est réellement problématique dans les scènes de nuit où les noirs sont parfois excessivement débouchés, laissant alors apparaître des rayures, taches ou moisissures qui seraient restées beaucoup plus discrètes avec des noirs correctement étalonnés. Ce problème, qui existait déjà sur l'édition Eureka, a été corrigé autant que possible sur le Blu-ray américain sorti chez Universal en avril 2014, même si on le sent encore.




Ainsi, mis à part un scan HD convaincant et un petit nettoyage des points blancs et poussières, le master édité par Carlotta n'a sans doute pas subi autant de restauration qu'espéré. Le résultat est parfois réjouissant, mais à d'autres moments assez frustrant pour un film de ce calibre qui donne beaucoup d'importance aux ambiances obscures, aux jeux d'ombres et de lumières.

Son

Même si la dynamique reste limitée, la version originale est relativement convaincante, offrant un bon rendu de l'excellent score de Miklós Rózsa. Excepté un souffle discret, on ne note aucune impureté, aucune saturation. Carlotta a aussi fait l'effort de proposer une version française d'époque, rare, qui complète la présentation du film mais qu'il faudra surtout considérer comme un "élément historique". Car techniquement, cette piste française est beaucoup plus discutable : spectre très réduit, ambiances inexistantes, musique à peine audible, son couvert et nasillard accompagné d'un bruit de fond qui ressemble au roulement d'un train... A écouter par curiosité !

Suppléments

Carlotta reprend certains des suppléments de son édition collector parue en 2006.

Commentaire audio
L’historien du cinéma Nick Redman interroge Lem Dobbs, co-scénariste de films noirs modernes tels que L’Anglais ou Dark City. Leur conversation revient sur la genèse du film, son contexte et sur l’histoire du Film noir en général. Si l'on retrouve bien évidemment des informations contenues dans les autres documentaires de ce Blu-ray, ce commentaire n’en est pas moins passionnant.

Les Ombres du suspense (38 min)
Ce documentaire, déjà présent sur la deuxième édition Zone 1, réunit des spécialistes du Film noir, parmi lesquels James Ursini et Eddie Muller, des auteurs tels que James Ellroy ou Kim Newmann, ou même des réalisateurs ayant œuvré dans le polar tels que William Friedkin et des chefs opérateurs comme Owen Roizman. Tous viennent dire leur admiration pour Assurance sur la Mort, jugé comme une oeuvre fondatrice du genre. Ils racontent la genèse du projet, les difficultés pour finaliser le casting, et détaillent les nombreux traits de génie de la mise en scène et du scénario. Idéal pour une première approche rapide de l’œuvre.

La Dernière cigarette (35 min)
Prenant la forme d’une enquête, ce supplément réunit les propos de Marc Cerisuelo et Jean-Pierre Morel, tous deux universitaires et grands connaisseurs du Film noir, qui dissertent sur la composition du film, et en particulier sur les raisons hypothétiques de la suppression de la fin originale, qui montrait l’exécution de Neff - le négatif est perdu, mais subsistent quelques photos montrées ici. Cette réflexion les amène à analyser en profondeur le travail de Billy Wilder. Si la forme de ce supplément peut agacer, les propos tenus n’en sont pas moins remarquables.

Bande-annonce (2 min 12)
Dans un état moyen, cette bande-annonce originale vous donnera une idée du travail de restauration effectué.

En savoir plus

Taille du disque : 41 179 798 724 bytes
Taille du film : 31 923 283 968 bytes
Durée : 1:47:38.493
Total Bitrate: 39,54 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34999 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1094 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1039 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 256 kbps / DN -4dB

 

Par Stéphane Beauchet (technique) et Franck Suzanne (bonus) - le 26 juin 2014

Partenariat