Menu
Test dvd

Psaume rouge

DVD - Région 2
Clavis
Parution : 15 / 4 / 2006

Image

Le master est très correct, comportant quelques tâches, griffures et poinçons de manière épisodique. La compression est bonne et le rendu des couleurs très satisfaisant.

Son

Un léger souffle est présent durant tout le métrage. Les voix et la musique ont une bonne dynamique et se répondent parfaitement.

Suppléments

Le Message des pierres Hegyalja (1993, 54mn)
Réalisation : Jozsef Böjte, Miklos Jancso, Janos Kobanyai
Six cent mille Juifs hongrois ont disparu dans les camps d’extermination nazis. Miklos Jancso s’intéresse dans ce documentaire aux monuments juifs de Hongrie : « C’est leur différence qui me passionne , et le fait que, malgré les persécutions qui durent depuis des millénaires, ils ont pu subsister. Moi je suis à moitié hongrois, ma mère était roumaine. Les parents de mon père étaient unitariens. C’est peut-être pour tout cela que j’a toujours été intéressé par la situation des minorités» (Interview d’Andras Gervai, cité dans le Positif n°542). Le Message des pierres Hegyalja débute sur un des mille deux cents cimetières juifs qui parsèment le pays. Un cimetière ancestral, qui semble presque à l’abandon, mais dont l’entretien prouve que malgré son ancienneté, la mémoire des ancêtres y est toujours perpétuée. Effectivement, Jancso filme une famille qui revient honorer ses ancêtres, puis qui parcourt la région à la recherche d’images de leur enfance passée : les vestiges d’une maison, des ruines, une église… On arpente ainsi à la suite d’un Miklos Jancso souriant, les petits villages de Hongrie, on assiste à des concerts improvisés, des cérémonies. Il n’y a pas de commentaires, juste quelques paroles échangées entre Jancso et certains protagonistes. On saisit en filigrane les enjeux mais pas les détails de l’histoire et la fonction des rituels auxquels nous assistons. En bref, on est dans la droite lignée de l’œuvre cinématographique du cinéaste ! Un carton final nous indique que dix huit mille Juifs vivaient à Hegyalja avant la guerre et que seize mille furent déportés. Quatorze Juifs vivent actuellement sur ces lieux. Ce film est un témoignage sans parole, qui laisse la place uniquement aux chants et musiques folkloriques, aux traces d’un passé disparu.

Filmographie et biographie de Miklos Jancso

Extraits de la collection Clavis Films

Par Olivier Bitoun - le 28 mai 2006