Menu
Test dvd

Le Roi et quatre reines

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 9 / 2 / 2010

Image

Avec ce très bon western de Raoul Walsh, Sidonis nous propose l'une de ses plus belles réussites techniquement parlant, notamment concernant l'image ; une copie au bon format Cinémascope et anamorphosée en 16/9 (il faut le préciser car ces derniers temps il y a eu quelques loupés de ce côté là chez l'éditeur), d'une propreté étonnante et d'une luminosité éclatante. Il faudra regarder avec la plus grande attention pour arriver à relever quelques saletés éparses. Vu que vous en aurez vite assez de ne rien trouver, il ne vous restera plus qu'à admirer l'admirable photographie qui trouve ici un parfait écrin, des contrastes superbes et une définition d'une remarquable finesse.

Son

Au point de vue sonore, l'éditeur n'arrive pas à un tel niveau mais la VF, un peu chuintante, est quand même celle d'origine alors que la VO, quoique parfois un peu sourde, s'avère très correcte, qui plus est, pourvue de sous-titres très discrets. Au sein de cette collection, véritable aubaine pour le westernophile, nous tenons là un de ses DVD les plus attractifs, d'autant que la compression est quasiment invisible contrairement aux premiers pas de l'éditeur qui nous proposait par exemple un Garden of Evil dans une somptueuse copie néanmoins un poil gâchée par la compression justement, pas toujours très discrète. Une très grande réussite.

Suppléments

Il y a une erreur sur le blister du DVD qui indique un seul bonus, un documentaire sur Robert Mitchum. Or le DVD contient trois bonus, un documentaire sur Walsh par Jean-Claude Messiaen et deux commentaires du film, par Bertrand Tavernier puis Patrick Brion.

« Raoul Walsh, une vie de cinéma » par Jean-Claude Missiaen. Un bon documentaire qui retrace de façon assez complète la carrière de Raoul Walsh. Il n’apprendra rien de très neuf à celui qui connaît déjà bien le réalisateur, par la lecture du Tavernier - Coursodon, par exemple. Mais il fait une très bonne introduction pour le cinéphile qui le connaîtrait mal. Il est illustré de nombreuses photos de films et de tournage.

Présentation du film par Bertrand Tavernier. Une bonne introduction au film durant laquelle Bertrand Tavernier insiste sur les nombreuses originalités du thème et de certaines scènes du film. Quelques analyses de séquences sont heureusement accompagnées d’extraits du film.

Présentation du film par Patrick Brion. Patrick Brion présente ce film avec un enthousiasme certain et revient lui aussi en détails sur certaines séquences, notamment celle de la danse. Malheureusement, cette présentation n’est pas accompagnée d’extraits et l’ensemble est donc un peu plus austère.

Par Paul Fléchère - le 1 mars 2011